Le Sénégal ''salué'' par la CEDEAO pour ses élections apaisées

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont salué, jeudi à Yamoussoukro, ‘’le Gouvernement et le peuple sénégalais’’ pour la tenue sans heurt de l’élection présidentielle du 25 mars dernier ayant abouti à l’avènement de Macky Sall à la tête du Sénégal.


Le Sénégal ''salué'' par la CEDEAO pour ses élections apaisées
Dans le communiqué final sanctionnant leur 42-éme Sommet ordinaire, les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO se réjouissent également des élections législatives tenues au Sénégal, estimant que les deux scrutins ont été jugés ‘’libres, crédibles et transparentes’’ par les observateurs locaux et internationaux.
 
Le Burkina Faso a été également ‘’salué’’ pour avoir ‘’conduit avec succès des élections législatives et municipales en décembre dernier. 
 
De même, les présidents ghanéens, John Dramani Mahama, et sierra léonais, Ernest Bai Koroma, ont été félicités pour leur élection et réélection par la CEDEAO qui, à travers ces différents exemples, souligne pour s‘en réjouir ‘’du niveau croissant d’acceptation des principes de convergence constitutionnelle de la communauté et de l’approfondissement graduel de la culture démocratique’’ dans l’espace sous-régional ouest-africain.
 
Par ailleurs, les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO souhaitent que les autres Etats, notamment la Guinée, le Togo, le Mali et la Guinée-Bissau, s’inspirent de ces exemples pour réussir les élections qu’ils doivent organiser durant cette année.
 
En dépit de ses attentes fondées sur un tableau quasi-reluisant, la CEDEAO ne cache pas sa ‘’préoccupation’’ face aux ‘’cas de violence politique’’, à la ‘’non acceptation du verdict des urnes’’, à ‘’l’interférence militaire dans les processus électoraux’’. 
 
Autant d’obstacles qui ‘’entachent l’avancement de la démocratie’’, estiment les chefs d’Etat et de Gouvernement qui à ce propos demande ‘’à la commission (de l’organisation) d’approfondir son assistance électorale au profit des Etats membres’’.
 
Tenu deux jours durant à la Fondation Félix Houphouet-Boigny pour la paix de Yamoussoukro, le 42-éme Sommet de la CEDEAO a été rehaussé par la présence de 13 chefs d’Etat : Blaise Compaoré du Burkina Faso, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Yayah Jammeh de la Gambie, John Dramani Mahama du Ghana, Alpha Condé de la Guinée, Manuel Serifo Nhamajo de la Guinée-Bissau, Ellen Johnson Sirleaf du Liberia, Dioncounda Traoré du Mali, Mahama Issoufou du Niger, Goodluck Jonathan du Nigeria, Macky Sall du Sénégal, Ernest Bai Koroma de la Sierra Leone et Faure Gnassingbé du Togo.
 
Les présidents du Tchad, Idriss Déby Itno, du Burundi, Pierre Nkurunziza et de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, ainsi que le Premier ministre du Maroc, Adel-ilah Benkiran, ont en qualité d’invités spéciaux, pris part aux travaux.
 
Le prochain Sommet ordinaire de la CEDEAO aura lieu au Nigeria.

APS
Jeudi 28 Février 2013




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016