Le Sénégal honore l’Afrique et l’Islam au Conseil de Sécurité !


Le Sénégal honore l’Afrique et l’Islam au Conseil de Sécurité !
En présentant le projet de résolution N° 2334, condamnant les colonies israéliennes, le Sénégal marque d’une pierre indélébile, les débats au Conseil de Sécurité. Après la volte face de l’Egypte, notre pays, le Venezuela, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont conjointement réintroduit le projet de résolution 2334, que le Général Abdel Fatah Al-Sissi, d’Egypte a vite abandonné, suite aux injonctions du futur patron de la Maison Blanche, Donald Trump !
C’est le mercredi 21 décembre 2016 que l’Egypte a agité un projet de résolution auprès du Conseil de Sécurité, condamnant les colonies israéliennes dans les territoires occupés palestiniens. Le tout nouveau Président américain, M. Trump a pris son téléphone pour appeler le Général Al- Sissi, lui faisant savoir qu’une telle résolution gênerait beaucoup sa politique de protection envers l’Etat d’Israël.
Le fameux général égyptien n’a pas hésité une seconde pour s’exécuter ; finalement, le pays des Pharaons retire honteusement son projet de résolution, qui, pourtant, avait suscité beaucoup d’espoir au sein du cercle des pays membres du Conseil de Sécurité, épris de paix et de justice. Du coup, le Sénégal, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et le Venezuela, reprennent le projet à leur compte et le présentent à nouveau devant le Conseil de Sécurité.
Il fut voté le vendredi 23 décembre par quatorze voix contre une abstention des Etats-Unis ! Le petit mérite d’Obama aura été de laisser condamner l’Etat d’Israël, sans recourir à son droit de véto… Certains disent que c’est pour punir son successeur Donald Trump. Faut-il cependant rappeler, que le régime de Barack Obama a accordé récemment à Israël une aide assez consistante de quelque 38 milliards de dollars, pour les 5 ans à venir ; équivalent presque à 50% de l’aide américaine aux tiers. En adoptant cette posture courageuse, le Sénégal honore l’Afrique, la Oumah islamique et le monde.
Fidèle à une tradition de « Jom » et de « Ngor », notre diplomatie a, une fois de plus, marqué l’histoire de manière indélébile. En cela, nos félicitations et nos remerciements vont du Président de la République, S.E. Macky Sall, à S.E. l’Ambassadeur Fodé Seck, en passant, bien entendu, par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, M. Mankeur Ndiaye. Au début de l’Islam, les Meckois combattaient et torturaient systématiquement la jeune communauté musulmane au point de pousser le Prophète Mohammad, Paix et salut sur lui, d’envoyer ses compagnons se réfugier en Abyssinie, où les Noirs et leur roi, le Négus, les avaient accueillis à bras ouvert. L’islam fut ainsi sauvé par l’Afrique et les Africains.
Le geste du Sénégal au Conseil de Sécurité, nous rappelle le rôle de pionnier que les Africains ont souvent joué à travers l’histoire. Les velléités de menaces que l’on prête à Israël, vis-à-vis du Sénégal, ne nous ébranle pas. Un Etat voyou qui viole impunément le droit international, foule aux pieds les résolutions des Nations Unies, ne mérite pas d’avoir une ambassade, dans un pays de droit et justice, comme le Sénégal.

Mamadou Bamba Ndiaye

Ancien Ministre des Affaires Religieuses

Président du « Mouvement pour une Afrique Debout »
Samedi 24 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :