DAKARACTU.COM

Le Sénégal en quête de financements pour la réalisation de la SNDES


Le Sénégal en quête de financements pour la réalisation de la SNDES
L’Etat du Sénégal est à la recherche de financements pour la mise en œuvre de sa Stratégie nationale de développement économique et social (SNDES 2013-2017) et mise pour cela sur le secteur privé national et d’autres partenaires au développement, a indiqué, vendredi à Dakar, le ministre de l'Economie et des Finances, Amadou Kane. ‘’La Stratégie de développement économique et social était chiffrée à 5 300 milliards de francs CFA à l’époque’’, a-t-il précisé, en s’adressant à la presse.

Amadou Kane, qui venait de présider le séminaire de lancement du processus de préparation du Groupe consultatif pour le Sénégal, a déclaré que ‘’le chef de l’Etat [Macky Sall] a souhaité que notre croissance s’accélère davantage’’.

Le président Sall espère aussi ‘’une part plus importante du secteur privé dans le financement de l’économie et dans l’investissement de croissance pour le pays’’, a-t-il souligné.

La Stratégie nationale de développement économique et social a ‘’été adoptée le 7 novembre dernier, sous l’impulsion du Chef de l’Etat’’, lors d’une rencontre présidée par le Premier ministre, Abdoul Mbaye.

Elle a été lancée en présence de ‘’tous les partenaires de la société civile, des collectivités locales, du secteur privé’’.

Il a assuré que ‘’les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, […], le PNUD, la Banque mondiale et l’ensemble des bailleurs traditionnels sont engagés’’ pour ‘’accompagner’’ le Sénégal ‘’dans ce sens’’.

Le lancement du processus de préparation du Groupe consultatif pour le Sénégal, a-t-il souligné, ‘’est un processus qui vise à bien préparer la table-ronde des bailleurs’’ que le Sénégal prévoit de ‘’réunir en octobre à Paris, qui est un lieu traditionnel’’.

‘’Nous sommes en train de préparer de façon résolue cette table-ronde pour que les destinations initiales puissent être rehaussées à la dimension des ambitions nouvelles que nous ont fixées le Chef de l’Etat et le gouvernement’’, a-t-il souligné.

‘’Nous sommes donc dans ce processus et c’est en ce sens que nous avons indiqué aux uns et aux autres les divers groupes nécessaires pour la préparation efficace de cette rencontre tant au niveau des projets qu’au niveau des thèmes sectoriels développés au niveau de l’organisation logistique de cette rencontre’’, a-t-il ajouté.

Il a souhaité que ‘’les travaux préparatoires soient suffisamment avancés pour que nous puissions avoir une part plus importante que par le passé du secteur privé national et international’’.

‘’Nous ne voulons pas d’impasse de financement. Nous souhaiterons même avoir redondance de financement, cela signifierait que les bailleurs sont intéressés au projet, à accompagner notre pays’’, a-t-il encore déclaré.

Pour lui, ‘’assurer ce financement, c’est cela qui garantit que nous puissions atteindre le taux de croissance que nous ambitionnons [d’avoir], qui pourrait être créateur d’emplois dont le pays a besoin en direction des jeunes et des femmes en particulier’’.

Le séminaire de lancement du processus de préparation du Groupe consultatif pour le Sénégal est organisé par l'Unité de coordination et de suivi de la politique économique (UCSPE) du ministère de l'Economie et des Finances.
Dakaractu2




Vendredi 12 Avril 2013
Notez


Dans la même rubrique :