Le Sénégal bientôt en situation de faillite? (Massamba Dia)


Le Sénégal bientôt en situation de faillite? (Massamba Dia)
Le Sénégal bientôt en situation faillite ?

Le Sénégal sera en situation de faillite dans deux mois, c’est ce qu’a affirmé le président Wade si Macky remporte le deuxième tour. L’aveu est la mère des preuves. Il vient ainsi de confirmer ce qui se murmurait depuis plusieurs mois.

Pendant douze ans, il a mené le pays à l’aventure économique. Et maintenant, nous avons un sursis de deux à trois mois et les salaires ne seront plus payés ; l’Etat sera peut-être en cessation de paiement, les entreprises vont devoir subir des pertes énormes et certaines mettront la clé sous le paillasson. Alors re-bonjour l’ajustement et la tutelle du FMI.

L’explication fournie par Wade est simplement fallacieuse. Pour lui, les capitaux se sont envolés à cause du M23. En dehors du fait qu’il est l’unique responsable de l’opposition que sa candidature a suscité car n’ayant pas respecté la Constitution, tout le monde sait que les transferts de fonds sont strictement réglementés dans l’UEMOA. Dans tous les cas, il sera facile d’y voir clair dans quelques jours car les mouvements financiers surtout à partir de Dakar sont parfaitement documentés auprès du CENTIF.

La réalité est plus simple à mon avis. Par ses investissements complètement irrationnels, Wade a surendetté le pays. Les montages financiers opérés sont des bricolages peu orthodoxes qui ont eu pour but surtout d’enrichir des affairistes peu scrupuleux de l’intérêt du pays. Le soi-disant plus grand financier du Sénégal formé à l’UBS doit être dans ses petits souliers, compte tenu de ce résultat final.

Les caisses sont vides aussi parce que Wade distribue à tour de bras l’argent du pays aux marabouts, à ses militants, aux transhumants qui sont aujourd’hui ses complices dans la banqueroute du pays.

Maintenant nous comprenons la boulimie foncière, la frénésie à vendre les bijoux de famille, à aliéner tout le patrimoine de l’Etat. Le renseignement que nous pouvons en tirer est que le Sénégal est sous perfusion depuis déjà très longtemps.

Comment redresser la barre ?

Il est dès lors évident, compte tenu de la situation économique du pays, que la promesse électorale de Macky concernant la réduction des produits de base ne sera pas tenue dans l’immédiat. Il n y aura pas d’autres choix que de faires des économies budgétaires en supprimant les agences et institutions inutiles. Je propose également à côté de la réduction du train de vie de l’Etat, la réduction par deux des salaires des ministres, des députés et haut-fonctionnaires.

Il faudra surtout sans état d’âme, saisir les avoirs et les biens acquis illicitement par les alternoceurs tout en espérant que la croissance, qui augmente généralement en cas de changement de régime, sera plus forte. Ensuite, il sera nécessaire que les banques et les entreprises –encore en mesure de le faire- s’engagent à soutenir l’économie.

Le ministre d’Etat avait décidément raison, ils iront tous en prison en cas de perte du pouvoir. Mais quel gachis !

Massamba Dia / Lausanne-Suisse
Initiative Citoyenne pour la Solidarité
Mercredi 21 Mars 2012
Massamba Dia / Lausanne-Suisse




1.Posté par Latyr Kamara le 21/03/2012 10:12
Ce que je ne comprends pas, c'est comment un président de la République peut distribuer à tort et à travers l'argent du contribuable à ses partisans, sans coup férir. c'est scandaleux !
wade est la calamité du sénégal c'est impératif de le bouter dehors.

2.Posté par bara le 21/03/2012 15:40
karim wade a deja fait le transfert dans un pays du golf en liquide apres le premier tour de beaucoup d'argent par l'avion presidentiel

3.Posté par sarzo le 21/03/2012 18:30
Pendant ces douze ans les fonctionnaires ne se sont pas plaints de retards de salaires. Vous prechez le chaos pour justifier peut etre l'incapacité du camp que vous supportez



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016