Le Sénat américain rejette l'abrogation partielle d'Obamacare

Le Sénat américain a rejeté vendredi l'abrogation partielle de l'Obamacare, le service de couverture des coûts de la santé instauré par l'ancien président américain Barack Obama, à l'issue d'un vote tendu. Il s'agit d'un nouveau coup dur pour l'actuel président Donald Trump.


Le Sénat américain rejette l'abrogation partielle d'Obamacare
La troisième tentative des Républicains d'abroger partiellement Obamacare a échoué. L'option "skinny repeal" ("l'abrogation a minima") a récolté 51 voix contre et 49 voix favorables, rapporte la chaîne américaine CNN.

Trois sénateurs républicains se sont opposés à ce projet de loi, soit Susan Collins, Lisa Murkowski et John McCain, qui vient d'annoncer souffrir d'un cancer du cerveau. Ce dernier a expliqué sur Twitter: "La skinny repeal n'est pas passée parce qu'elle ne répond pas à notre promesse d'abroger et remplacer l'Obamacare par une réforme significative". Les 48 élus démocrates se sont également prononcés contre le texte. 

Ce vote porte un coup dur à l'ambition du président Trump de démanteler les réformes de santé de son prédécesseur Barack Obama. Il constitue "une déception", a déclaré le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell. Ce dernier a reporté la responsabilité du rejet sur les démocrates. "Il convient désormais de se demander quelles sont leurs idées."

Le skinny repeal prévoyait de supprimer des parties de l'Affordable Care Act (Obamacare), comme l'obligation faite aux particuliers de souscrire à une assurance-santé sous peine d'amende, et celle faite aux entreprises de proposer une couverture à leurs salariés.

"Laisser l'Obamacare imploser" 
Le président américain Donald Trump a demandé vendredi aux responsables des parlementaires républicains de "laisser l'Obamacare imploser", après le rejet par le Sénat d'une abrogation partielle de la couverture santé mise en place par son prédécesseur.

"3 républicains et 48 démocrates laissent tomber le peuple américain", a twitté le président Trump en se référant au vote du Sénat qui a rejeté par 51 voix contre 49 cette abrogation partielle. "Comme je l'ai dit depuis le début, laissez l'Obamacare imploser puis négociez", a-t-il ajouté.
Vendredi 28 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :