DAKARACTU.COM

Le Premier ministre exhorte le système éducatif à "former pour servir"

Le système éducatif sénégalais doit ‘’former pour servir’’ et ‘’cesser de ne former que pour former’’ de manière à promouvoir le développement économique et social du pays, a affirmé mardi à Dakar le Premier ministre Abdoul Mbaye.


Le Premier ministre exhorte le système éducatif à "former pour servir"
 
M. Mbaye s’exprimait lors d’une cérémonie de remise de matériels informatiques et de laboratoires, ainsi que de véhicules aux institutions partenaires du projet ‘’Education et recherche en agriculture’’ (USAID/ ERA). 
 
‘’Nous devons également voir en ce projet, au-delà de l’agriculture et du souci de faire reculer la pauvreté dans le milieu rural, le modèle de ce que doit être notre système éducatif. Il doit cesser, comme souvent, de ne former que pour former, il doit aussi et surtout former pour servir’’, a souligné le Premier ministre.
 
D’une durée de cinq ans, le Projet USAID/ERA s’inscrit dans le cadre de l’initiative du président américain Barack Obama pour la sécurité alimentaire dénommée ‘’Feed the future’’.
 
Selon Abdoul Mbaye, ‘’l’enseignement supérieur et la recherche sont ainsi interpellés pour servir de levier au développement et à la transformation économique et sociale du pays’’.
 
‘’Le monde rural a massivement besoin de savoirs nouveaux, de transfert de technologie, de recherche et d’innovation pour améliorer radicalement la productivité, la qualité des produits, leur collecte, leur conservation, leur transformation et enfin leur vente’’ a-t-il ajouté.
 
Pour la directrice adjointe de l’USAID, Alfreda Brewer, ’’ce don d’une valeur de 800 millions de francs CFA en matériels informatiques, de laboratoires et de véhicules destinés aux universités, centres de formation et instituts de recherche en agriculture’’ a pour objectif d’aider à ‘’améliorer les capacités de recherche agricole’’.
 
Le projet USAID/ERA, a-t-elle précisé, ‘’vise à contribuer à la mise en place d’un système agricole capable d’impulser le développement économique et la sécurité alimentaire’’ aux 12 institutions sénégalaises intervenant dans la formation et la recherche en agriculture identifiées dans le cadre du projet. 
 
En deux ans de mise en œuvre, le projet a permis aux enseignants des différentes universités partenaires de bénéficier de voyages d’études, de l’enseignement à distance, et du modèle américain ‘’Land Grant System’’ dans les pays de l’Afrique de l’Est comme le Kenya et l’Ouganda.
 
De même, des bourses ont été octroyées à des étudiants pour poursuivre leurs études dans ces universités. 
 
L’université Virgina Tech des Etats Unis, principal partenaire dans le cadre du projet, a ainsi accueilli des enseignants et des étudiants.
 
Son vice-président, Jerome Nills, souligne qu’il s’agit de ‘’ veiller à ce que les présentes et prochaines générations de professionnels de l’agriculture aient des connaissances de haut niveau, pour qu’ils puissent [permettre] à ce pays de passer du stade de la sécurité alimentaire au développement économique’’. 
 
Les institutions partenaires de ce projet sont l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), l’université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), l’université de Thiès et de Ziguinchor, l’Institut de technologie alimentaire (ITA), l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), l’Ecole nationale supérieure d’agriculture (ENSA), le Centre national des techniciens d’élevage et des industries animales, entre autres. 
 
D’une valeur de 14 milliards de francs CFA, le projet a pour ambition de renforcer les capacités institutionnelles et humaines dans les domaines de l’éducation et de la recherche agricole.

APS




Mardi 19 Février 2013
Notez


1.Posté par etudiant le 19/02/2013 19:11
Et le resultats des bourses ça sortira quant???????



Dans la même rubrique :