Le Premier ministre démis de la Guinée Bissau, Domingos Simoes Pereira sur la crise politique de son pays : «Arrêtons de trouver une excuse extérieure à nos problèmes intérieurs »


En marge du 49ème sommet de la CEDEAO, le Premier Ministre démis de la Guinée Bissau, Domingos Simoes Pereira se refuse de faire porter le chapeau de la crise politique qui sévit dans son pays à une interférence étrangère.  Convaincu que cette crise a purement des causes internes, M. Domingos ne veut pas entendre parler d’une quelconque influence extérieure.

«Nous sommes dans un monde globalisé. Mais cela ne veut pas dire que tous nos maux et nos problèmes viennent de l’extérieur », recadre le Premier ministre démis de la Guinée Bissau. Et de s’empresser de s’interroger sur le pourquoi quand les choses ne marchent pas on cherche toujours à trouver l’excuse extérieure. « Nous cherchons toujours une explication en dehors de la réalité du terrain. Nous savons tous que ce qui se passe en Guinée Bissau est la seule et unique faute du président de la République qui fait tout son  possible pour que le système ne marche pas…»,  regrette Domingos qui demande qu’on arrête d’accuser à tort les partenaires de l’extérieur quand ça ne marche pas de l’intérieur.

«Le Sénégal, le Portugal, l’Angola, la Côte d’Ivoire, etc. sont des partenaires de la Guinée Bissau. Je ne vois nullement leurs responsabilités dans la crise que nous vivons qui est le seul fait du président de la République qui a cherché à choisir un Premier ministre qui n’est pas issu de la majorité parlementaire », explique-t-il, non sans souligner qu’il est prêt à tout pour sauver son pays qui est au bord de l’abîme politique. «J’aime mon pays et je suis prêt à tout pour éviter le clash. «Le président de la République se trompe. Nous sommes dans un pays où les institutions sont encore faibles. Mais je suis prêt à faire les engagements nécessaires comme je l’ai déjà fait pour sortir de cette crise… », conclut le Premier ministre démis de la Guinée Bissau, Domingos Simoes Pereira. 
Samedi 4 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :