Le PVD condamne un débat politique inutile au Sénégal et appelle à travailler afin de développer le pays


Face à la presse, Ahmadou Gaspard Kamara l'administrateur du PVD s'est exprimé sur l'actualité politique de notre pays. A l'entame de son propos, M. Kamara a indiqué que "le Sénégal était en train de vivre des moments que l'on dit "charnière" et ce, pour une énième fois".
Pour lui, "le Sénégal est une fois de plus à la croisée des chemins qui doivent le mener au développement et le propulser sur la voie de l'émergence comme on se plait à le dire aujourd'hui".
Gaspard Kamara de poursuivre en déclarant que "la nouvelle alternance conduite par le président Macky Sall nous a fait espérer d'avoir de grands espoirs en des lendemains qui chantent, et les populations qui l'avaient plébiscité en 2012 gardent encore vifs les voeux et rêves qui leur ont été proposés il y a seulement 4 ans."
Se disant un citoyen qui pousse un cri de coeur, Gaspard Kamara déclare que "le Sénégal traverse des crises inutiles et qui perturbent notre essor démocratique".
Pour corroborer ses dires, l'administrateur du PVD de souligner que "le Sénégal est indigne d'un débat sur les montants détournés par les uns et par les autres, chacun se prévalant d'un record de dissimulation. Le Sénégal est indigne d'avoir un débat national sur les conditions d'un divorce concernant tout de même un ancien Premier ministre. Il y a d'autres urgences que nous devons circonscrire et dont le dénouement serait plus bénéfique aux sénégalais. Le Sénégal est indigne d'avoir un débat qui se focalise sur les propos récurrents d'Idrissa Seck qui se targue d'être le sénégalais qui soit capable d'avoir de l'amour pour ce pays. Je vais vous dire aujourd'hui les causes de cette indignité qui ne sont pas seulement liées à l'existence de tel ou tel protocole, mais à des insuffisances morales insoupçonnées. Je saurai vous dire en quoi cet homme est indigne de devoir nous guider vers le bonheur."
Pour terminer, Kamara a formulé le voeu à l'endroit du président Macky Sall pour qu'on le laisse travailler.
Pour lui, "Macky Sall a en plus cette capacité essentielle constitutive de son métier d'ingénieur, dont on sait qu'ils ne sont préoccupés que par les solutions, et pas apeurés par les problèmes"
Lundi 8 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :