Le PUDC, oui nous le voulons bien ! (Par Oumou Wane)


Le PUDC, oui nous le voulons bien ! (Par Oumou Wane)
PUDC, Programme d’Urgence de Développement Communautaire, voici une initiative qui fait couler beaucoup de salive et de fureur inutiles, exercices dont nous sénégalais sommes imbattables ! Parler nous savons faire, faire nous ne savons pas toujours faire car il nous manque de tout parfois pour délivrer de manière efficace, diligente et transparente ! Individuellement nous pouvons parfois oui ! Collectivement, souvent, nous ne pouvons plus, des facteurs subjectifs et exogènes venant plomber les initiatives, énergies et synergies qui transforment parfois en eau de carottes les entreprises qui nous sont confiées…la lenteur, l’adversité entre cadres, les détournements de fonds, le capacity building et le manque d’expérience comme des chainons à nos chevilles, faisant tout capoter avant même que nous démarrions ! Ce qui fait d’ailleurs que nous sommes encore au taquet plus d’un demi-siècle après nos indépendances ! Chez nous, ken dou dem ! Quitte à accoster le pays, on se refuse de laisser l’autre avancer ! Schématiquement voici notre problème !
 
De quoi s’agit-il enfin ?

L’Etat du Sénégal vient de confier un programme d’urgence de développement communautaire au PNUD, ie le programme des Nations Unies pour le développement, afin de doter notre pays, disons notre monde rural, de structures, d’infrastructures, pour le sortir rapidement de l’isolement indigne dont ils sont victimes. Apparemment ceci n’est point la priorité de certains pourfendeurs de la décision puisqu’ils vivent dans la capitale et n’ont, pour la plupart, jamais mis les pieds dans un village perdu où nos concitoyens, oui, des sénégalais comme nous, vivent encore comme des hommes de Neandertal !
Un tant soit peu de cœur, d’humanisme, d’empathie et de solidarité devraient exiger de ceux qui fustigent cette décision salutaire des autorités, de se mettre à la place de ceux qui vivent l’enfer, ne serait-ce que pour expérimenter quelques heures durant cette vie infernale à laquelle ils sont assujettis ! A Dakar, une coupure d’électricité de quelques heures ou même de quelques minutes, suffisent à faire trembler le pouvoir tant ca jacasse ! Et ceux qui n’ont jamais vu d’électricité de leur vie ? Avec la sécheresse et les aléas climatiques,  une partie de notre peuple vit de vivres de soudure ! Qui s’en soucie ? Des femmes meurent en couche au 21ème siècle sur des charrettes en cherchant des dispensaires ou maternités qui n’existent pas ! Qui s’en soucie ? Des enfants sont privés d’école et sont à 8 ans dans des champs au lieu d’être dans des salles de classe avec un instituteur ! Mais qui s’en soucie donc ?
Pendant ce temps, à Dakar l’on râle  parce que l‘on considère que l’Etat nous spolie au profit d’une institution étrangère ! C’est un point de vue mais disons-le, il est égoïste et bêtement nationaliste !
 
Car, si l‘on est qu’au service de l’honnêteté intellectuelle, sans esprit partisan et seulement animé de la volonté de voir notre pays se développer de manière harmonieuse et juste, l’on ne peut aller plus loin dans ces critiques absurdes qui prennent tout en compte sauf la nécessité que l’Etat a de sortir certains de nos compatriotes de leur galère quotidienne, à priori ceux qui nous nourrissent à bras nus puisque nous refusons de cultiver nos terres, activités misérables pour nos paumes veloutées et citadines ! Nos jeunes du monde rural, exaspérés et moralement détruits, préférant désormais prendre des pirogues de fortune pour aller labourer des champs de vigne, de tomates ou de fraises en Occident, au risque de leur vie, se disant bien qu’il vaut mieux une fin effroyable qu’un effroi sans fin !
Soyons justes et raisonnables à défaut d’être humains ! Avançons et faisons avancer notre pays ! Macky Sall sera jugé sur ses résultats mais on ne peut lui demander à la fois de faire vite de résoudre nos galères et en même temps lui casser ses moyens de locomotion ! Wade a connu ces mêmes déboires avec la création de l’Apix ! Rangeons la politique dans les tiroirs et regardons devant avec l’amour de notre pays comme seul fioul ! Que ceux qui en sont capables postulent auprès du PNUD, qui ne risque pas de détourner nos maigres fonds, pour enfin servir notre pays avec des méthodes transparentes et efficaces ! Tout le reste ce n’est que de la diversion contreproductive qui se drape dans un nationalisme somme toute calculé ! A Macky Sall, nous disons, plus vite encore !
 
Oumou Wane
Présidente africa7

 
 
Dimanche 19 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par David le 19/07/2015 22:38
BRAVO !

2.Posté par socrateskotch le 19/07/2015 23:50
WOOYE SAMA NDEYE, la Oumou, attendue au service d'une cause perdue. Presente. Mais hors sujet. La question est de principe et Macky ne peut faire. Ceux qui ont critique ce projet sont nes, ont grandi et ont des parents dans les villages.
Macky moytoul ces conseils. Il y a trois ans les memes servaient la louche a Wade jusqu'a sa chute. Toi aussi Macky ils ont prepare ton linceul pendant qu'ils font leur detestables ritis.
Oumou ta plume peut mieux servir qu'a etre la dans ce combat perdu d'avance parce que le Pnud sait qu'il aura face a lui des gens determines pour exposer l'illegalite de son projet. Le PUDC parlons en mais le Pnud dehors.
Bonne soiree Oumou....

3.Posté par citoyen concerné le 19/07/2015 23:59
Les choses ne sont pas du tout aussi simples! Et sans vraiment être contre le pouvoir, il est permis de faire quelques objections à cette décision.
Et c'est comme si l'on découvre seulement maintenant l'urgence de la situation. Mais urgence il y a toujours eu! Et il y aura urgence pendant des années et des années encore, car tout le pays profond est dans un état d'arriération incroyable. Oui, notre cher pays n'est pas encore sorti de l'auberge. Loin de là! On peut même oser dire que pratiquement TOUT EST URGENCE !
En réalité, de tels "programmes d'urgence" auraient dus être lancés dès les premiers mois de la prise du pouvoir, surtout si tant est qu'on a l'intention, louable certes et ce dont je ne doute point, de réduire le mandat en cours de 7 à 5 ans.
Alors devrions nous à chaque fois faire appel au PNUD ou à d'autres organismes internationaux ou étrangers?
Quel rôle voulons nous alors faire jouer à notre Administration, à nos agences? Il faut bien qu'elles assument cette fonction de conduire nos programmes de développement, malgré toutes leurs tares - et Dieu sait qu'elles en ont beaucoup! Seulement aucune institution étrangère, quel que soit son mérite, ne peut le faire à leur place. Et ce n'est pas être chauvin que de le penser!

4.Posté par MOO le 20/07/2015 08:57
Ce sujet m'intéresse vraiment, j'ai suivi le débat qui le séquestre, je me suis donné le temps de le suivre quand meme jusqu'au bout, voir comment il va se libérer, je pense que Mm Wane vient de fournir l'une des clés qui ouvre la fenêtre pour aérer.

5.Posté par Cadie le 20/07/2015 12:15
Mais le pays etait en lambeaux il fallait reparer d'abord action tres difficile d'ailleurs mais notre eclairé président a qd méme reussi a en repare quelques portions car il faut le dire tout etait a refaire , on ne pouvait rien faire dans le desordre donc ce n'est pas tard c ici et maintenant qu'il faut le faire, les senegalais aime polemiquer
Ils vous diront que même le ciel n'est pas bleu mettez vous au travail s'il y a echec nous serons tous responsables surtout ceux qui passent leur temps a critiquer au lieu de faire des propositions concrétes ils sont la a faire ce qu'ils savent. Faire le mieux parler et critiquer
En 3ans macky sall a fait plus que le ps et pds reunis

6.Posté par PorterPresse le 20/07/2015 16:23
Attention aux adjectifs et adverbes destines a insulter d'honnetes citoyens rien que pour bien se faire voir d'un Maquis-Macky. L'un des gars du Maquis habitue a ce type d'invectives a du rabaisser sa culotte quand il s'est retrouve devant un huissier la semaine derniere, pour se confondre en plates excuses.
Les insulteurs au service du regime sont avertis. La justice prete a entrer en action au Senegal et a l'etranger pour mettre au gnouf les opportunistes qui cherchent a faire du ritti et du wango devant leur nouvelle proie. Wade est oublie. Ndeysaannn....

7.Posté par Villageois conscient le 20/07/2015 19:09
A quoi bon ça sert donc d'élir un Président de la République si on est pas prêt de le laisser travailler!!!!!!!!!!
Je suis tout simplement vexé quand j'entends ou je vois certains de mes concitoyens versés dans ce qui est convenu d'appeler " une prise de partie inconsciente" .Il est temps d'arrêter les querelles internes car ce qui nous unis est beaucoup plus important que ce qui différencie.Le monde rural est aujourd'hui laissé en rade quand au développement pour ne pas dire initiative de développement. Ainsi comme l'a si énoncée Madame Wane "À Macky Sall,nous disons plus vite encore"
Ce qui me choque le plus dans ce pays c'est qu'on a l'impression d'être constamment dans une campagne électorale déguisée qui n'a jamais dit son nom. J'éprouve une douleur profonde quand je vois les miens faire de la politique une fonction. Éh bien mes amis des priorités sont ailleurs. Alors arrêter de critiquer pour critiquer et au travail car SEUL LE TRAVAIL PAIE !!! Déwénéti,ballé' ma ak balnalén té Yalla nanou Yalla bal.. Merci !!!! Sénégal en avant!!!!

8.Posté par sankarakodda le 21/07/2015 07:39
oumou tes contributions sont pertinentes et j, adheres but talk to me mbede yiddma



Dans la même rubrique :