Le PM salue le travail de Me Wade à travers la réfection des stades régionaux


Le PM salue le travail de Me Wade à travers la réfection des stades régionaux
Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a salué le travail du président de la République à travers la réfection des stades du pays, expliquant le choix de la ville de Diourbel pour démarrer cette opération par son statut de ville de football.

’’Diourbel a toujours été une ville de football et je crois que c’est pour cette raison que le président de la République a choisi de démarrer la construction des stades par Diourbel’’, a ainsi soutenu le Premier ministre.

Il présidait samedi à Diourbel la finale de l’Organisme régional de coordination des activités de vacances (ORCAV) opposant deux équipes de la commune : Teen-bi et Youssou Touré.

Aussi, a-t-il souligné la métamorphose du stade Ely Manel Fall par rapport à son apparence d’il y a trente ans d’où, selon lui, la fierté que procure le travail réalisé sur le site par le président Abdoulaye Wade.

’’Je pense que ceux qui ont connu le Stade Ely Manel Fall il y a 30 ans, il y a 35 ans et qui sont revenus ici aujourd’hui sont fiers du travail du président Abdoulaye Wade pour la jeunesse de Diourbel qui mérite d’avoir un stade comme celui-là’’, s’est-il notamment réjoui.

Par ailleurs, il a souhaité à l’équipe de la Suneor de retrouver l’élite du football sénégalais , rappelant les grands rôles joués par ancêtre la SEIB au sein du football national et même sous-régional.

’’Je souhaite que l’équipe de la Suneor derrière laquelle nous avons couru avec de grands noms puisse retrouver l’élite du football pour que Diourbel redevienne un temple du football comme il n’aurait jamais dû cesser de l’être’’, ajouté le Premier ministre. Il a profité de l’occasion pour offrir un lot d’équipements à l’équipe de la Suneor.

La finale régionale qui avait pour marraine le ministre de la Famille et des Organisations féminines, Aida Mbodji a drainé la quasi-totalité des responsables politiques et sportifs du Baol.

La finale des cadets a été remportée par Deggo de Diourbel sur Bokk Jom de Mbacké (1-0). Pour les séniors, Youssou Touré a finalement pris le dessus sur Teen-bi à l’issue des épreuves de tirs au but (6 à 5). Au terme du temps réglementaire, les deux équipes étaient à zéro but partout.

( APS)
Dimanche 18 Décembre 2011




1.Posté par WIRACK BADOU le 18/12/2011 11:39
Grosse erreur Youssou Ndour ! Depuis les indépendances africaines, ce sont les cadres et les animateurs du jeu politique qui ont concocté et ficelé les plans de développement de nos pays. Il s'agit dans le cas d'espèce de concevoir des politiques pour asseoir un cadre d'évolution et de promotion des initiatives individuelles et collectives. Si le Sénégal qui vous a vu naitre, Toi et Bara Tall, deux entrepreneurs émérites, dispose d'une démocratie et d'un environnement socio-économique propice à même d'accueillir des investissements comme les vôtres que vous évoquez avec fierté, c'est bien grâce au travail préalable des hommes politiques. Si minime soit-il, cet effort intellectuel a le mérite d'inscrire le Sénégal dans une perspective apaisante au moment où le pays accédait à, la Souveraineté internationale il y a plus d'un demi-siècle. Ignorer cela et dire que les hommes politiques n'ont qu'à dégager, c'est faire preuve d'une immaturité citoyenne. De talentueux artistes musiciens, il en existe partout en Afrique de même des entrepreneurs déterminés et perspicaces mais si le cadre socio-politique n'est pas apaisé et stimulant, nulle initiative ne pourra prospérer. Or l'organisation d'un Etat relève de la compétence des décideurs politiques, ne vous en déplaise ! Soyez alors plus modeste dans vos considérations : investissez le terrain politique et celui de la compétition électorale comme la Loi Fondamentale vous y autorise de plein droit mais de grâce gardez-vous de jeter l'anathème aux autres patriotes et Sénégalais qui jouissent des mêmes droits que vous. C'est aussi cela le sens de la mesure. Une chose est sûre; demain quand il faudra compter les voix et proclamer les résultats, ce sont les politiques qui vont être devant, et appelés parf conséquent à présider aux destinées de notre cher Sénégal.Et pour faire fructifier vos affaires, vous serez obligés de composer avec eux. Dès lors, il ne vous coûte rien de tenir un langage plus civilisé pour ne pas avoir à passer par des raccourcis peu honorables eu égard à votre dimension afin de bénéficier de leur appui institutionnel comme il se doit en cas de besoin. Nul n'a le monopole du patriotisme.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016