Le PARC DU DJOUDJ, une perle écologique menacée ( documentaire )

Troisième réserve ornithologique du monde, le parc National du Djoudj (PNOD) fascine avec son écosystème scintillant et sa riche biodiversité. D’une superficie de 16 000 hectares, 363 espèces d’oiseaux y sont recensées. Phacochères, chacals, Gazelles dorcas, Singes rouges, vivent dans ce sanctuaire écologique situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Saint-Louis.

Ultime repaire pour les espèces végétales et animales menacées de disparition dans le Delta, le Djoudj est le site d’hivernage de près de trois millions d’oiseaux migrateurs d’Europe et d’Afrique. Il est le lieu reproduction du Pélican blanc, du Pélican gris, du héron pourpré, de la grue couronnée, de l’échasse blanche, de l’Ibis Tantale et de l’Oie d’Égypte. On y retrouve 121 espèces végétales et 92 espèces de poissons de 26 familles et plusieurs espèces de reptiles, dont le Crocodile du Nil, le python, le varan du Nil, le varan des sables, etc.

Aujourd’hui, de profondes mutations économiques, sociales et environnementales menacent ce précieux bijou. Les importantes modifications du régime du fleuve Sénégal, le développement de l’agriculture irriguée sur les deux rives et l’envahissement de la fougère aquatique, suscitent de grandes inquiétudes. NDARINFO, le portail de Saint-Louis, vous invite à un voyage au cœur du Classé du PNOD créé en 1971 et classé depuis 1981 au Patrimoine mondial par l’UNESCO. Regardez !


Lundi 13 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :