Le Mouvement Tekki appelle BSS à ‘’libérer’’ Bathélémy Dias et Malick Noël Seck


Le Mouvement Tekki appelle BSS à ‘’libérer’’ Bathélémy Dias et Malick Noël Seck
Le Mouvement Tekki appelle ses alliés de Bennoo Siggil Senegaal (BSS, opposition) à ‘’libérer’’ Barthélémy Dias et Malick Noël Seck, deux jeunes militants du Parti socialiste (PS) en détention.

‘’Le Mouvement Tekki appelle [les] différentes composantes de Benno Siggil Senegaal [à] sauver la démocratie sénégalaise et libérer Barthélémy Dias et Malick Noël Seck’’, lit-on dans un communiqué de ce parti politique reçu vendredi à l’APS.

Le 22 décembre, un jeune d’une trentaine d’années a été tué par balle lors de l’attaque, par des nervis, de la commune d’arrondissement de Mermoz – Sacré-Cœur, à Dakar. Ndiaga Diouf, la victime, faisait partie des nervis qui se sont attaqués aux locaux de cette municipalité dirigée par Barthélémy Dias, leader des jeunes du PS. Il y aurait eu des échanges de tirs.

Dans le cadre de l’enquête judiciaire sur cette affaire, M. Dias a été inculpé et placé sous mandat de dépôt jeudi pour homicide volontaire, coups et blessures et port d’arme sans autorisation.

Placé sous mandat de dépôt le 12 octobre dernier pour menaces de mort, outrage à magistrat et offense au chef de l’Etat, Malick Noël Seck, un jeune militant du PS lui aussi, avait été jugé en première instance par le tribunal régional de Dakar, qui l’a condamné à une peine d’emprisonnement de deux ans ferme.

Il a été jugé en appel le 19 décembre. Le verdict du procès en appel est mis en délibéré au 2 janvier.

Sur un autre registre, le Mouvement Tekki dit ‘’[s’inquièter] de l’insécurité grandissante en Casamance (sud), notamment dans les départements de Goudomp et Bounkiling’’.

Dans cette partie du pays, il y a deux semaines, l’armée sénégalaise a perdu une dizaine de soldats dans des attaques supposées être le fait des indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). Cinq soldats sont détenus par le MFDC, selon l’état-major général des Armées sénégalaises.

Le Mouvement Tekki, dirigé par Mamadou Lamine Diallo, un fonctionnaire international et ancien conseiller de Premiers ministres du Sénégal, ‘’en appelle encore à des concertations nationales sur la question (le conflit en Casamance), comme le recommandaient les Assises nationales’’, une concertation menée de juin 2008 à mai 2009 par plusieurs segments socioprofessionnels du pays.

Le Mouvement Tekki ‘’salue la grande mobilisation citoyenne du 23 décembre 2011 pour s’opposer à la candidature inconstitutionnelle du président [Abdoulaye] Wade et demande au M-23 d’intensifier la lutte pour faire aboutir sa plateforme revendicative’’.

Le M-23 fédère des partis de l’opposition et des organisations de la société civile contestant la candidature du président Wade à l’élection présidentielle du 26 février prochain.

( APS )
Vendredi 30 Décembre 2011




1.Posté par Djiby Sow le 31/12/2011 11:34
Facebook



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016