Le Marocain Sofiane Boufal élu Prix Marc-Vivien Foé 2016

Sofiane Boufal remporte le Prix Marc-Vivien Foé 2016 décerné par RFI et France 24. Il devance le Sénégalais Cheikh Ndoye et l’Algérien Rachid Ghezzal. Le milieu de terrain de Lille est ainsi le troisième international marocain désigné meilleur footballeur africain de France, par un jury de journalistes spécialisés et de consultants.


Sofiane Boufal est le meilleur joueur africain du Championnat de France de football (Ligue 1) pour la saison 2015-2016 et c’est tout sauf une surprise. Le milieu de terrain du club de Lille (Losc), blessé à un genou le 30 avril, a en effet inscrit 11 buts et délivré 5 passes décisives en 29 matches de Ligue 1.

Un bilan comptable qui ne dit pas tout sur l’influence de Sofiane Boufal au sein du Losc. Le Marocain a quasiment porté l’équipe lilloise sur ses épaules, lorsque celle-ci vivait un début de saison médiocre.

Sofiane Boufal a même su rester performant en pleine tempête médiatique, lorsqu’il a expliqué avoir opté trop précipitamment pour l’équipe nationale du Maroc, plutôt que pour la sélection française.

L’un des plus réguliers

Au final, Sofiane Boufal, qui a fait ses débuts avec les Lions de l'Atlas en mars 2016,  a été plus régulier en Ligue 1 que son dauphin, Cheikh Ndoye. Le Sénégalais a surtout été étincelant en première partie de saison avec le SCO d’Angers. Quant à l’Algérien Rachid Ghezzal, troisième de notre classement, il a réellement commencé à briller à partir de janvier, sous la direction d’un nouvel entraîneur à l’Olympique lyonnais.

Sofiane Boufal s’est par ailleurs davantage illustré que son coéquipier Vincent Enyeama, lauréat du Prix Marc-Vivien Foé 2014. Le gardien de but nigérian n’en a pas moins réalisé une saison solide.

Enfin, comment ne pas évoquer la 5e place de Serge Aurier ? Le défenseur du Paris Saint-Germain faisait figure de vainqueur en puissance avant son dérapage sur un réseau social. L’Ivoirien, suspendu par le PSG pour avoir insulté son entraîneur Laurent Blanc, a sans doute refroidi une bonne partie des 62 jurés du Prix Marc-Vivien Foé 2016, par son attitude.

Troisième Marocain et troisième Lillois élu

Tout cela ne retire rien au mérite de Sofiane Boufal. L’ancien joueur du SCO d’Angers devient au passage le troisième marocain élu meilleur footballeur africain de Ligue 1, après Marouane Chamakh (2009) et Younès Belhanda (2012). Il est également le troisième Lillois lauréat du Prix Marc-Vivien Foé après l’Ivoirien Gervinho (2010, 2011) et Vincent Enyeama (2014).

Les anciens vainqueurs du Prix Foé ont souvent quitté le Championnat de France la saison suivant leur sacre, à l’image du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (2013) ou du Ghanéen André Ayew (2015). Sofiane Boufal, dont le contrat au Losc court jusqu'en 2019, suivra-t-il le même chemin ?

 

PRIX MARC-VIVIEN FOE 2016


Résultats du vote

1.Sofiane BOUFAL (Maroc/LOSC Lille) : 189 points
2.Cheikh NDOYE (Sénégal/SCO Angers) : 108 points
3.Rachid GHEZZAL (Algérie/Olympique lyonnais) : 81 points
4.Vincent ENYEAMA (Nigeria/LOSC Lille): 71 points
5.Serge AURIER (Côte d’Ivoire/Paris Saint-Germain) : 61 points
6.Benjamin MOUKANDJO (Cameroun/FC Lorient) : 20 points
7.Moustapha SALL (Sénégal/AS Saint-Etienne) : 8 points
8.Cheick DIABATE (Mali/Girondins de Bordeaux) : 6 points
9.Abdul Majeed WARIS (Ghana/FC Lorient) : 5 points
10.Floyd AYITÉ (Togo/SC Bastia) : 1 point
11.Ryad BOUDEBOUZ (Algérie/Montpellier HSC) : 0 point

Nombre de votants : 62


Chaque votant devait choisir trois joueurs dans la liste. Le premier recevait 5  points, le deuxième 3 points, le troisième 1 point. Plus de la moitié des jurés ont cité Sofiane Boufal en première position (32). Quinze seulement ne l’ont pas choisi dans leur vote.

PRIX MARC-VIVIEN FOE: LE PALMARES

2009*: Marouane Chamakh (Bordeaux/Maroc)
2010*: Gervinho (Lille/Côte d'Ivoire)
2011: Gervinho (Lille/Côte d'Ivoire)
2012: Younès Belhanda (Montpellier/Maroc)
2013: Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne/Gabon)
2014: Vincent Enyeama (Lille/Nigeria)
2015: André Ayew (Marseille/Ghana)
2016: Sofiane Boufal (Lille/Maroc)

* Le trophée ne s'appelait pas encore Prix Marc-Vivien Foé.
Lundi 9 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :