Le MEER à Khalifa Sall : « La confusion entre vitesse et précipitation pour quelqu'un qui a des ambitions présidentielles est gage d'un attentat »


Le mouvement des élèves et étudiants républicains sous la houlette de leur coordinateur Moussa Sow, dans une note rendue publique, a fait la leçon au maire de Dakar qui avait critiqué au même titre que Idrissa Seck le respect du Chef de l’Etat de l’avis du CC. « Le ''Président de la mairie de Dakar'', Khalifa Sall doit prendre son courage à deux mains. Il est important de lui rappeler toujours que  la donne politique sous nos cieux a fini de montrer que la confusion entre vitesse et précipitation pour quelqu'un qui a des ambitions présidentielles est gage d'un attentat à ces mêmes ambitions politiques. En ce sens, prendre le Président Macky SALL comme cas d'école  ne serait que bénéfique pour Khalifa, cet assoiffé prématuré du pouvoir présidentiel », diront ces apéristes.
Quant à Idrissa Seck traité de « Président du reniement et de l’abomination » « en s'attaquant à son excellence Macky Sall, il oublie prématurément son reniement d’une confrérie à une autre pour des raisons purement politiques. Il a oublié que les meilleurs projets de Wade étaient réalisés avec Macky SALL comme Premier Ministre qu'il traite d'incompétent et non avec Idrissa Seck, ''ex futur 4e Président'', qui a échoué partout où le Président Macky a réussi ». Et mieux, ajoutent-ils, « Idy reste un champion du monde en matière d'abomination. Ses entrées et sorties au  PDS en sont une parfaite illustration. Ne disait-il pas que «retourner chez Abdoulaye Wade est une double abomination à la fois politique et morale». Nous espérons qu’une fois dans sa vie, il va respecter son engagement de se retirer du champ politique en 2019, car il aura 63 ans ».
S’agissant du référendum, le Peuple, dans sa diversité doit patriotiquement s'approprier du référendum du 20 mars 2016 en votant massivement OUI déclarent-ils. « Ce, pour écrire de manière indélébile son nom sur le piédestal de la postériorité ».  Enfin, ces étudiants républicains appellent de vive voix tous les sénégalais à faire de ce référendum leur propre affaire pour transformer notre Sénégal en un oasis de démocratie imitable à travers les quatre coins du globe. 
Mardi 23 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Cheikh Omar Balde le 23/02/2016 19:30
merci à tous les camarades qui ont participé à ce point de presse



Dans la même rubrique :