Le M23 mobilise plus d’un millier de manifestants à Tambacounda


Le M23 mobilise plus d’un millier de manifestants à Tambacounda
Au moins un millier de personnes ont marché dimanche à Tambacounda pour exiger entre autres revendications, la libération de Malick Noël Seck, le retrait de la candidature de Me Abdoulaye Wade et un mieux-être pour la région orientale, qui ne veut plus que son image renvoie à un lieu de sanction, a constaté un correspondant de l’APS.

A l’initiative du mouvement politique M23 de Tambacounda, la marche qui a duré près de deux heures d’horloge sur environ quatre kilomètres, a enregistré la présence de membres dudit mouvement qui ont fait le déplacement à partir de Dakar, ainsi que de militants de Convergence socialiste.

Partie de la gare routière de Kothiary, dans la périphérie Est de la commune, la procession qui grossissait au fil de sa progression, a bifurqué une fois au rond-point Abdou Cissokho pour rejoindre l’ancienne gare routière d’où elle est allée emprunter l’avenue Sédar Senghor, avant de finir son parcours devant la gouvernance.

Ils étaient environ 1.500 personnes, selon la police et ‘’plusieurs milliers’’, selon les organisateurs. Ce qui constitue un record par rapport à toutes marches que le mouvement organisait jusqu’ici. Pour souligner le caractère spontané de la manifestation, la trésorière du M 23, Oumou Diallo, a relevé que la marche a nécessité juste un budget de ‘’167.000 francs’’, constitué de cotisations.

Des boxes à musique transportés à bord d’une voiture pick-up, diffusaient des chansons hostiles au président Abdoulaye Wade tout le long du trajet. Elle était escortée par des jeunes arborant des brassards rouges et vêtus de tee-shirts à l’effigie de ‘’Y en a marre’’, ou portant l’inscription ‘’libérez Noël Malick Seck’’.

L’ambiance rompait nettement d’avec le calme habituel qui prévaut les dimanches dans la commune. Quelques noms de la scène politique et du milieu hip-hop, comme Barthélémy Dias du Parti socialiste (PS, opposition), Thiédel Diallo, maire de Goudiry, Oumar Sarr, porte-parole de Rewmi, ou le rappeur Daddy Bibson était aussi de la partie.

Un important dispositif constitué de 200 éléments de police et de la gendarmerie réunis, dont 50 dépêchés à partir de Dakar, a été mobilisé pour encadrer la manifestation qui a été autorisée, a indiqué le commissaire divisionnaire du commissariat urbain de Tambacounda, Bassamba Camara.

‘’Cette marche est la plus réussie que le M23 ait eu à organiser à Tambacounda’’, s’est réjoui en marge de la marche, le coordonnateur du M23 de Tambacounda, Guy Marius Sagna. Pour lui, ‘’toutes les marches sont des répétitions, avant (le) 29 janvier si le Conseil constitutionnel valide la candidature de Me Abdoulaye Wade’’. M. Sagna a exprimé sa satisfaction de constater qu’ ‘’après chaque marche, le peuple est de plus en plus nombreux à répondre’’.

Devant les grilles de la gouvernance, un mémorandum adressé au président de la République a été lu par Alassane Guissé, délégué de Yoonu Askan-wi, en présence de beaucoup de médias. Il a dénoncé le ‘’mépris’’ dont la région orientale a fait l’objet pendant les 11 ans de régime libéral et qui se traduit par une ‘’insuffisance des infrastructures sociales, insuffisance des infrastructures de communication, chômage exponentiel’’.

‘’Vous et votre régime avez confiné plus de 800.000 personnes de la région orientale dans 65% d’analphabétisme, plus de 56% de pauvreté’’, a-t-il ajouté, avant de s’insurger contre l’idée selon laquelle ‘’la région orientale est le lieu de la punition, de la pénitence, de la sanction et de l’oubli’’ et d’ajouter : ‘’Tambacounda n’est pas Guantanamo !’’

A travers ce document, le Mouvement du 23 juin de Tambacounda ‘’exige la libération dans les meilleurs délais’’ de Malick Noël Seck, un jeune militant socialiste qui s’oppose à une troisième candidature du président de la République. Il a été arrêté et détenu à Dakar avant d’être tranféré à Tambacounda. Il a été condamné pour outrage et menaces sur des magistrats.

Des opposants locaux réclament aussi la construction d’un Centre universitaire régional (CUR), mais aussi la valorisation du potentiel minier de la zone ‘’au profit du peuple sénégalais’’. ‘’A Tambacounda, nous n’avons pas besoin de prison, qu’on nous achève notre lycée en chantier’’, a dit Djiby Ngueth, de Y en a marre.

Pour Oumar Sarr, porte-parole de Rewmi (formation de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck), ‘’cette mobilisation vigoureuse devait amener Abdoulaye Wade à réfléchir pour libérer Malick Noël Seck (…) pour ses propres intérêts, pour les intérêts de sa famille et du peuple sénégalais’’.

Une marche du PDS (au pouvoir) va aussi se tenir dans quelques minutes dans la commune.
( APs )
Dimanche 27 Novembre 2011




1.Posté par Bondo le 27/11/2011 18:13
Pourquoi le régime de Wade préfère plus Macky SALL qu’Idrissa SECK ?
Parce qu’ils savent que si Macky gagne les élections, ils sont certains d’échapper à la justice. Car celui-ci traine de très grosses casseroles telles que les 7 milliards de Taiwan dont il était le « distributeur automatique » comme il le dit.
Alors qu’avec idrissa Seck, ils ont déjà fait, tout ce qui était en leur pouvoir mais en vain ; inutile alors de tenter autre chose car ca ne marchera pas.
La seule chose qui leur reste à faire c’est de miser sur Macky pour sauver leur peau, parce que certains que celui-ci n’osera jamais dépoussiérer un dossier qui l’épingle lui-même jusqu’aux dents.
Et puis de toute façon, aux yeux des libéraux, Macky ne sera jamais fier du fait de son passé gouvernemental (les 7 milliards de Taiwan) mais aussi parlementaire (la loi EZZAN) qu’il avait parrainée avec beaucoup de zèle.
En outre, il n’a aucun sens de la République d’où son vote, en tant que ministre de l’Intérieur, sans carte électeur ; en tant qu’un pilier essentiel de l’Etat, sensé assurer la bonne exécution des lois et règlements édictés par notre charte fondamental : quel dictateur !
Et ce n’est pas fini, beaucoup de gens disent qu’en appelant Karim fils de sa majesté à l’Assemblée c’était pour qu’il s’explique sur sa gestion, non way les gars, soyons sérieux ! C’était de la pure mascarade, il tendait la perche à ami fils de roi, mon vieux.
Mais malheureusement pour le pauvre, il n’avait pas été compris dans sa démarche et les autres vautours de la G.C en ont profité pour le régler son compte et le débarquant du perchoir.
Il faut qu’on arrête alors de nous pomper l’air en voulant nous faire croire que Macky voulait faire la lumière sur la manière dont son ami-plus que frère a pu gérer les fonds de l’ANOCI.
La preuve est que si Macky n’avait pas été chassé de son juteux poste de Président de l’Assemblée, aujourd’hui c’est certain, on allait le voir défendre comme un beau diable la candidature anticonstitutionnel d’Abdoulaye WADE. C’est un traitre, il ne croit à rien du tout si ce n’est ses propres intérêts.
Alors que personne n’ignore qu’Idy a toujours osé dire non quand il n’était pas d’accord. Tout le monde se rappelle encore de son opposition à toute entrée dans le gouvernement des traitres comme Djibo KA, des incompétents comme Farba Senghor mais aussi et surtout d’un fils de président affairiste et dealer de drogue doublé d’un maitre chanteur (Karim Wade Monsieur 15%).

2.Posté par Bondo le 27/11/2011 18:14
Pourquoi le régime de Wade préfère plus Macky SALL qu’Idrissa SECK ?
Parce qu’ils savent que si Macky gagne les élections, ils sont certains d’échapper à la justice. Car celui-ci traine de très grosses casseroles telles que les 7 milliards de Taiwan dont il était le « distributeur automatique » comme il le dit.
Alors qu’avec idrissa Seck, ils ont déjà fait, tout ce qui était en leur pouvoir mais en vain ; inutile alors de tenter autre chose car ca ne marchera pas.
La seule chose qui leur reste à faire c’est de miser sur Macky pour sauver leur peau, parce que certains que celui-ci n’osera jamais dépoussiérer un dossier qui l’épingle lui-même jusqu’aux dents.
Et puis de toute façon, aux yeux des libéraux, Macky ne sera jamais fier du fait de son passé gouvernemental (les 7 milliards de Taiwan) mais aussi parlementaire (la loi EZZAN) qu’il avait parrainée avec beaucoup de zèle.
En outre, il n’a aucun sens de la République d’où son vote, en tant que ministre de l’Intérieur, sans carte électeur ; en tant qu’un pilier essentiel de l’Etat, sensé assurer la bonne exécution des lois et règlements édictés par notre charte fondamental : quel dictateur !
Et ce n’est pas fini, beaucoup de gens disent qu’en appelant Karim fils de sa majesté à l’Assemblée c’était pour qu’il s’explique sur sa gestion, non way les gars, soyons sérieux ! C’était de la pure mascarade, il tendait la perche à ami fils de roi, mon vieux.
Mais malheureusement pour le pauvre, il n’avait pas été compris dans sa démarche et les autres vautours de la G.C en ont profité pour le régler son compte et le débarquant du perchoir.
Il faut qu’on arrête alors de nous pomper l’air en voulant nous faire croire que Macky voulait faire la lumière sur la manière dont son ami-plus que frère a pu gérer les fonds de l’ANOCI.
La preuve est que si Macky n’avait pas été chassé de son juteux poste de Président de l’Assemblée, aujourd’hui c’est certain, on allait le voir défendre comme un beau diable la candidature anticonstitutionnel d’Abdoulaye WADE. C’est un traitre, il ne croit à rien du tout si ce n’est ses propres intérêts.
Alors que personne n’ignore qu’Idy a toujours osé dire non quand il n’était pas d’accord. Tout le monde se rappelle encore de son opposition à toute entrée dans le gouvernement des traitres comme Djibo KA, des incompétents comme Farba Senghor mais aussi et surtout d’un fils de président affairiste et dealer de drogue doublé d’un maitre chanteur (Karim Wade Monsieur 15%).

3.Posté par astou le 27/11/2011 23:45
bondo demal sowiii té téddi. soniou nagno si idy tougouné. idy amoul thiat tougouné waroul djité déy oumé



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016