Le M23 croit au retrait de la candidature de Me Wade avant vendredi à minuit.(Malick Diop)


Le M23 croit au retrait de la candidature de Me Wade avant vendredi à minuit.(Malick Diop)

Le Mouvement des forces vives de la nation du 23 juin (M23) ‘’croit fermement’’ qu’avant vendredi minuit le président sortant Abdoulaye Wade va retirer sa candidature à la présidentielle de dimanche.

‘’Nous avons même des informations qui nous font dire que Wade va bientôt retirer sa candidature’’, a affirmé le maire du Point E, Malick Diop, plénipotentiaire du candidat Moustapha Niasse, à la conférence de presse du M23.

‘’Nous ne pouvons pas en dire plus mais c’est cela. Wade ne va pas participer à cette élection’’, a-t-il ajouté.

En outre, Dialo Diop, représentant du candidat Ibrahima Fall a souligné ‘’vendredi à minuit, en cas de non retrait, aucune élection ne va se tenir avec Abdoulaye Wade comme candidat’’.

‘’C’est un secret professionnel. Nous ne pouvons pas en dire plus’’, a-t-il précisé.

Le M23 est né au lendemain des manifestations contre le ticket présidentiel. Il regroupe des partis d’opposition, des mouvements citoyens et des organisations non gouvernementales. Son principal objectif le retrait de la candidature de Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle prévue dimanche.
APS

Mardi 21 Février 2012




1.Posté par KALIX le 22/02/2012 01:12
Des journalistes s’invitent au complot
Voilà qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le complot fomenté par Idrissa SECK contre le peuple sénégalais, qu’une certaine presse s’invite au débat et se présente en défenseur du Diable !
Convoqués dans un hôtel de la place par Idrissa SECK et son ami BARA TALL, des journalistes ont reçu des enveloppes d’argent dont la somme est comprise entre 500 000 et 1 000 000 f CFA. Et même deux patrons de presse ont été cités dans cette affaire. Parmi la DIZAINE de journalistes reçus par Idrissa Seck et BARA TALL, figurent d’honnêtes citoyens qui ont vendu la mèche. L’objectif visé à travers cette démarre antirépublicaine et antidémocratique, c’est de s’attaquer au président Wade et à son porte parole dans les éditions de demain mercredi 22 février, et essayer redorer l’image d’ Idrissa Seck auprès de ses bailleurs de fond qui n’ont pas cautionné le recrutement d’anciens militaires pour installer le CHAOS au Sénégal.
Une « conspiration » contre le peuple Sénégalais fomentée par des personnes « à la fois puissantes et dangereuses » tapies secrètement dans les arcanes des médias ». Comme pour dire l’ennemi du peuple sénégalais est à l’intérieur des murs, pas à l’extérieur.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016