Le Grand retour de la France en Afrique


Le Grand retour de la France en Afrique
La guerre au Mali, une aubaine pour la France ?

La "FrançAfrique" tant décriée par les Africains, semble cette fois-ci la bienvenue dans les anciennes colonies.

Les Africains malgré eux viennent bien de la légitimer.

Ils ont bien fait appel à l’ancien colonisateur voyant le danger à leurs portes.

Cette "Françafrique" tant décrié pendant des décennies par les intellectuels du Continent.

D’ailleurs on les entend peu cette fois-ci. A peine essayent-Ils de justifier l’intervention Française au Mali, mais dans le bon sens

Sans piper mot sur le sujet qui fâchait avant: La "FrançAfrique"

Le fameux discours de Dakar qui fâchait tant et dont on se souvient encore : « l’homme Africain n’est pas entré dans l’histoire » n’est plus à l’ordre du jour

Et même pardonné dirait Madame Konaré historienne et ancienne première Dame du Mali.

Cette fois-ci elle se dévoile parées de ces plus beaux habits cette "FrançAfrique". Et d’ailleurs sans odeur nauséabonde.

Le parfum « Yves Saint-Laurent « du Renouveau.

Elle est la grande libératrice, reconnue et sollicité sans ambiguités par ces pauvres Africains qui se sentaient perdus.

Pensant se faire islamiser une nouvelle fois par les peaux claires venus du désert.

La France qui perdait de plus en plus sans position dominante sur ces anciennes colonies et se faisant souvent damer le pion par la grande offensive chinoise sur le Continent, tient cette fois-ci sa revanche.

Dire que dans les capitales Africaines, on roulaient de moins en moins en Renault.

Même les Chefs d’états osaient maintenant rouler en grosse berline Américaine ou Asiatique. Adieu la « DS » du Général

Avec cet aubaine que constitue la déferlante barbue, le temps de la réappropriation est arrivé.

Sûre que les libérateurs du Mali ne seraient jamais venue de chine ou de l’Inde et encore moins des Etats-Unis.

Que sera le nouveau visage de la France en Afrique ?

Il y a des chances qu’il soit très radieux.

Cayor
cayor




Jeudi 31 Janvier 2013
Notez


Dans la même rubrique :