Le Gouvernement a procédé au "recadrage" du PUDC, selon Seydou Guèye


Le Gouvernement a procédé au "recadrage" du PUDC, selon Seydou Guèye
Le gouvernement a procédé mardi au "recadrage" du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), en précisant les rôles et responsabilités de chacun des partenaires de cette initiative, a annoncé son porte-parole, Seydou Guèye.
Il s’entretenait avec les journalistes à la fin d’une réunion d’installation du comité de pilotage du PUDC, une rencontre présidée par le Premier ministre Mahammed Dionne.
"Le PUDC (…) nous a permis d’avoir une bonne satisfaction en termes de performances et de (…) réalisations, puisque les résultats arrêtés au 30 mars laissent voir de très bonnes performances sur les quatre composantes du projet, notamment (…) les pistes rurales, les équipements et les installations hydro-électriques (…) le taux d’électrification des villages…" a par ailleurs signalé M. Guèye.
Il a loué les "performances assez remarquables" de ce programme de construction d’infrastructures, financé avec 113 milliards de francs CFA de l’Etat du Sénégal, pour la période 2015-2016.
Selon le porte-parole du gouvernement, les résultats du Programme d’urgence de développement communautaire dépassent les objectifs qui étaient fixés à la première phase, 2015-2016.
Seydou Guèye a annoncé la tenue de "réunions périodiques", qui auront lieu une fois tous les trois mois, pour faire le point des réalisations du PUDC, sous la houlette du comité de pilotage.
Des points focaux chargés de coordonner les réalisations du PUDC seront désignés dans les régions et "un plan de décaissement" des financements du programme mis en place, selon le porte-parole du gouvernement.
L’Etat va veiller au "renforcement de la cohabitation et de la collaboration intervenants" du programme, a-t-il indiqué.
Le PUDC a été lancé en juillet 2015 par le gouvernement pour "construire ou réhabiliter 3.050 kilomètres de pistes rurales, 250 forages et châteaux d’eau pour 1.016 villages, et électrifier 325 villages".
Le PUDC va mettre "cinq mille équipements ruraux" (des décortiqueuses, des batteuses, etc.) à la disposition du monde rural.
Il doit raccorder 92 villages au réseau électrique et construire "100 structures de santé (cases de santé, dispensaires, postes de santé, centres de santé), créer 400 petites entreprises rurales (moulins, cordonnerie, ateliers électriques, etc.), électrifier au moins 155 établissements scolaires et 500 boutiques".
Le programme compte déjà plusieurs réalisations, des forages et des pistes rurales notamment.
Mercredi 4 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :