Le Général de brigade Jean Baptiste Tine avertit ses troupes sur les «abus sexuels en Centrafrique » : «Nous n’en voulons pas. Ne souillez surtout pas notre drapeau national! »


Les cas d'abus et d'exploitation sexuels sur des enfants et des femmes en Centrafrique avaient fait le tour du monde et avaient fini par révolter et révulser toute la communauté internationale. Ainsi en remettant le drapeau national  aux 140 éléments du deuxième contingent d’Unité d’appui à la protection  mise à la disposition de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en République Centrafricaine (MUNISCA), le Général de brigade Jean Baptiste Tine n’a pas mis de gants pour avertir solennellement les soldats sénégalais.

«Le Général Guèye Faye m’a interpellé ce matin pour que je n'oublie pas de vous interpeller sur les abus sexuels. Cette question désagréable est à l’ordre du jour dans les opérations de maintien de la paix et en Centrafrique particulièrement », a commencé par rappeler le Général Tine.

« Cela, nous n’en voulons pas », tonnera-t-il en regardant droit dans les yeux les 140 éléments. « Je compte vraiment sur vous pour ne pas ternir l’image de notre pays », invite-t-il.« Ne souillez surtout pas notre drapeau », demandera avec insistance le Général de brigade Jean Baptiste Tine, Commandant de la Gendarmerie Mobile, aux officiers et sous-officiers en mission en Bangui (Centrafrique).  

Il sera rassuré par le Commandant du Contingent, Banding Noba qui est plus que confiant quant à la morale de «ses hommes ». « Généralement partout dans le monde, les contingents sénégalais sont réputés très sérieux. Nous avons tellement été briefés que je ne doute pas de mes hommes… », rassure le Colonel Banding Noba. 
Vendredi 8 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par Ibou Gaye le 08/04/2016 18:20



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016