Le Fouta dans le flou : Mystère autour du voyage de Wade


Le Fouta dans le flou : Mystère autour du voyage de Wade
Le chef de l’Etat est attendu dans les prochains jours au Fouta.Mais, à l’heure actuelle, aucun responsable libéral de Podor, ni autorité administrative n’est capable de dire quand, où et comment se passera cette visite.

Alors que le président Wade confirmait la semaine dernière l’information livrée par le quotidien Wal Fadjri et faisant état de la visite qu’il effectuera, ce mois-ci, à Walaldé, aucun responsable politique libéral de Podor n’est en mesure, à l’heure actuelle, de dire ce qu’il en est réellement. Si du côté du palais de l’ex-avenue Roume, c’est le 26 novembre prochain qui a été avancé comme date de la tournée préélectorale du candidat des Fal 2012 au Fouta, il n’y a pas une autorité administrative ou politique du département de Podor qui soit édifiée sur la date exacte de cette randonnée politique présidentielle dans la région nord. Joint par téléphone, le Préfet de Podor dit n’avoir pas encore été saisi officiellement pour les préparatifs de cette visite dans son ‘territoire’.
C’est par voie de presse que Ousmane Kane a appris l’arrivée prochaine du chef de l’Etat chez lui. Interrogé, également, le maire de la commune de Walaldé ne semble, lui aussi, maîtriser la donne. Tout au plus, fait-il savoir, ‘je suis en contact avec les services de la présidence pour les préparatifs de cette visite’. Et Moussa Sow de promettre de nous informer prochainement des détails de ce voyage, lorsque tout sera stabilisé. Nous avons, en vain, tenté d’entrer en contact avec le secrétariat général de la présidence de la République pour plus d’informations.

En tout cas, l’information révélée par Walf Quotidien a, selon nos sources, pris de cours les responsables politiques libéraux de Podor. Si nombre d’entre eux étaient déjà au courant de l’intention du chef de l’Etat d’aller au Fouta, personne ne s’attendait à ce que ce projet se matérialise aussi vite. ‘On nous a véritablement pris au dépourvu puisque, dans notre entendement, cette visite devait s’effectuer au mois de décembre prochain’, se désole un responsable politique proche du Palais. En effet, il y a environ un mois, Me Wade, profitant d’une audience accordée à Seybatou Aw, un natif de Walaldé, acteur de développement et qui a financé la construction d’une centrale électrique et d’un collège d’enseignement, promettait à ce dernier de venir prochainement visiter ses réalisations. M. Aw sera, d’ailleurs, décoré par le président Wade, au cours de cette audience, pour ses actions de développement.

Donc, officiellement, le prétexte de la décente de Wade au Fouta est la visite de ladite centrale électrique. ‘Paradoxalement, la localité qui abrite cette centrale, en l’occurrence Walaldé, n’est même pas électrifiée’, ironise une source. D’autres sources révèlent que le président de la République compte, également, inaugurer le pont de Ngouye et celui de Madina Ndiathbé, en plus d’aller à Pété et à Galoya. Or, la réalisation de Madina Ndiathbé avait, déjà, été inaugurée … le 25 décembre 2006, par Me Wade lui-même. Ce qui fait dire à un responsable libéral, qui préfère garder l’anonymat que son leader vient faire campagne au Fouta.

Ce qui fait, cependant, frémir les responsables libéraux de Podor, c’est une éventuelle démobilisation de leurs militants à l’occasion de cette visite présidentielle. En effet, renseigne-t-on, non seulement l’information n’est pas passée comme il se doit pour mettre tout le monde à niveau mais, pire, le choix de nombreux sites pour recevoir le président de la République risque de disperser les militants libéraux. ‘Nous avions coutume de nous retrouver tous (les responsables libéraux du département, Ndlr) dans un même lieu pour accueillir le chef de l’Etat. Or, avec les différentes localités qu’il doit visiter, certains responsables politiques sont obligés de rester chez eux, avec leur militants pour l’accueillir’, semble s’offusquer notre interlocuteur.

Aguibou KANE

( walf)
Mercredi 16 Novembre 2011




1.Posté par ba le 16/11/2011 09:15
Manque de coordination ou stratégie !ce qui est sur est que notre Parti continue de créer encore les conditions, comme en 2009, de perdre les élections au FOUTA (PODOR et MATAM).
Si à Podor le Parti est confié à des incompétents qui n’ont aucune base et qui ne doivent leur aura que parce qu’ils sont ministre de la république, qui se passe à Matam est pire.
Aujourd’hui, le seul responsable capable de freiner la percé de l’’opposition à Matam en l’occurrence l’APR est mis sur la touche à cause des accusations fallacieuse dans le seul but de faire la promotion des gens qui profite de leur proximité avec le PR.
Mr le Président il est temps de revoir votre entourage est d’évaluer les élections passées pour savoir que SANS ADAMA SALL, nous serons battus à Matam.
Nous jeunes du PARTI, nous te lançons ce cri du cœur pour faire revenir M SALL, car nous ne voulons perdre les élections

2.Posté par bal le 16/11/2011 09:16
Manque de coordination ou stratégie !ce qui est sur est que notre Parti continue de créer encore les conditions, comme en 2009, de perdre les élections au FOUTA (PODOR et MATAM).
Si à Podor le Parti est confié à des incompétents qui n’ont aucune base et qui ne doivent leur aura que parce qu’ils sont ministre de la république, qui se passe à Matam est pire.
Aujourd’hui, le seul responsable capable de freiner la percé de l’’opposition à Matam en l’occurrence l’APR est mis sur la touche à cause des accusations fallacieuse dans le seul but de faire la promotion des gens qui profite de leur proximité avec le PR.
Mr le Président il est temps de revoir votre entourage est d’évaluer les élections passées pour savoir que SANS ADAMA SALL, nous serons battus à Matam.
Nous jeunes du PARTI, nous te lançons ce cri du cœur pour faire revenir M SALL, car nous ne voulons perdre les élections

3.Posté par bayel le 16/11/2011 09:17
Manque de coordination ou stratégie !ce qui est sur est que notre Parti continue de créer encore les conditions, comme en 2009, de perdre les élections au FOUTA (PODOR et MATAM).
Si à Podor le Parti est confié à des incompétents qui n’ont aucune base et qui ne doivent leur aura que parce qu’ils sont ministre de la république, qui se passe à Matam est pire.
Aujourd’hui, le seul responsable capable de freiner la percé de l’’opposition à Matam en l’occurrence l’APR est mis sur la touche à cause des accusations fallacieuses dans le seul but de faire la promotion des gens qui profite de leur proximité avec le PR.
Mr le Président il est temps de revoir votre entourage est d’évaluer les élections passées pour savoir que SANS ADAMA SALL, nous serons battus à Matam.
Nous jeunes du PARTI, nous te lançons ce cri du cœur pour faire revenir M SALL, car nous ne voulons perdre les élections



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016