Le FONGIP, une aube d’espoir pour les populations de Kédougou (par Mamadou Alpha DIALLO)

En tournée économique dans la région de Kédougou, les équipes du FONGIP ont sillonné, les 19, 20 et 21 avril 2016, les départements de Saraya, Salémata et Kédougou pour faire le point sur la mise en place des Comités de Gestion chargés d’accueillir les équipements en cours de livraison par le PNUD dans le cadre du PUDC.


Le FONGIP, une aube d’espoir pour les populations de Kédougou (par Mamadou Alpha DIALLO)
Dans toutes ces localités, des séances d’animation économique ont été organisées par le FONGIP qui exécute, pour le compte du PNUD, les composantes « entreprenariat rural et développement communautaire » dudit programme. Ces rencontres, qui ont réuni les membres des Comités de Gestion, les GPF et plusieurs autres acteurs locaux, ont toutes été présidées par les autorités administratives accompagnées des élus locaux.
Le Directeur du Pôle Unité de Gestion de Projets au niveau du FONGIP, M. Abdourahmane SY, a commencé par rappeler les missions du FONGIP ainsi que les différents mécanismes d’accès aux produits de financement de projets. Il a également souligné, pour s’en féliciter, que les animateurs de terrain se sont bien acquittés de leur mission d’information, de sensibilisation et d’accompagnement des populations qui ont pu ainsi mettre en place tous les Comités de Gestion prévus pour gérer les 121 équipements post récolte de Kédougou,  les 112 de Salémata et les 135 de Saraya, composés, entre autres, de décortiqueuses , moulins, batteuses, presses à huile, etc. 
Le FONGIP, conformément à sa lettre de mission, ambitionne de promouvoir une véritable économie rurale autour des infrastructures et des équipements attendus. Pour ce faire, les acteurs économiques de ces localités longtemps oubliées seront accompagnés pour leur formalisation, leur structuration en cluster et l’élaboration de leurs plans d’affaires. 
Prenant la parole, Mme Manding SOUARE, Présidente départementale de l’Union des GPF de Saraya, a tenu à remercier le Chef de l’Etat, Monsieur Macky SALL, pour avoir respecté tous ses engagements. Une autre femme de l’Assemblée, Mme Adja Tombon DABO dira qu’elle garde encore vivace à l’esprit cette image poignante du Candidat Macky SALL pilant le grain, à leurs côtés, en guise de solidarité. Selon elle, le PUDC est l’illustration la plus parfaite de sa volonté de faire des communautés de base de véritables pôles d’émergence.
Cependant, la lancinante question du renforcement des capacités techniques, organisationnelles et managériales a été au cœur des échanges. Les femmes de la région de Kédougou ont ainsi unanimement salué la démarche de ce projet novateur qui, au-delà de l’investissement sur le matériel, mise essentiellement sur le capital humain. Aussi se sont-elles engagées dans une démarche de qualité afin que les labels « Saraya », « Salémata » ou « Kédougou » soit connu à travers le monde.
Mamadou Alpha DIALLO, journaliste
Samedi 23 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :