DAKARACTU.COM

Le Directeur de l'ESEA, le seul vrai problème de cet établissement

18 ans à la direction, quelle longévité?


Le Directeur de l'ESEA, le seul vrai problème de cet établissement
Le probléme de l'ESEA (Ex ENEA) ne cesse de dréfayer les chroniques ces derniers jours. Depuis le 04 Février 2013, pas un seul jour sans que les étudiants ne fassent un acte de prostestation vis à vis des mesures qui sont prises par le recteur. Maleuresement, ils (étudiants) ne savent pas que la situation de l'ESEA a évoluée parce que trompé par un directeur qui y a fait 18 ans.
En effet, l'ESEA a été rattaché à l'université de Dakar depuis 2010. Ce rattachement a eu un apport très appréciable pour les différents acteurs de l'établissement à savoir les enseignants, le personnel administratif technique et de service et même à l'administration comprenez le directeur.
Mais avec l'intégration, une nouvelle gestion est mise en place n'arrageant pas le directeur de l'ESEA qui depuis il met les bâtons dans les roues des différents représentants du COUD à qui la gestion revient de droit. La plateforme des étudiants lors du mouvement d'humeur en est une parfaite illustration. il demande le départ de quelqu'un qui a fait son travail et qui continue de faire son travail.
Ce qu'il faut comprendre c'est ce directeur a toujours eu des avantages indus et "bouffe" tout ce qui rodait autour de lui (inscription, gestion des chambres, bourses d'études aux USA, subvention restaurant entre 2002 et 2008, etc.), c'est pourquoi la présence du COUD le géne énorménent. Comment comprendre que des étudiants logés intégralement puissent demander le départ du représentant du COUD avec pour motif qu'il leur revenait la gestion des 37 lits restants?
Monsieur le Directeur, sachiez que c'est fini, Monsieur le Recteur n'acceptera jamais que tu continues à gèrer l'ESEA comme tu l'as toujours fait depuis 1995.
En février 1995, le directeur actuel a été nommé intérimaire puis confirmé par le ministre André SONKO alors qu'il n'était pas le plus diplômé. Entre 1995 et 2008, il a protégé plusieurs enseignants qui ont continué à percevoir leurs salaires et sont allés aux USA faire autre chose dans la plus grande illégalité pendant plus de 05 ans(d'ailleurs ils y sont toujours), son incompétence a fait perdre à l'ENEA des bourses américaines alors qu'il a en bénéficié, il a couvert des agents fonctionnaires pendant qu'ils étaient dans le privé ou dans les ONG avec des contrats illégaux pendant plusieurs années et il demandait "son butin lors du partage", il a ouvert des boutiques et des exploitations commerciales sur la devanture de son logement administratif et consomme l'electricité, l'eau et le téléphone aux frais du contribuable sénégalais, etc. . Et c'est loin d'être fini.
Où est l'intégrité dans tout celà?
Monsieur le Directeur est nostaligique de cette période de l'ENEA où il gérait tout (logement, subvention du restaurant, infrastructures, etc.). Malheuresement pour lui, le COUD est maintenant là et entend prendre toutes ses responsabilités.
N'eut été le sens de l'engagement des professeurs qui, chaque jour, oeuvrent pour la bonne marche de cette institution qui continue de former des cadres supérieurs de très haut niveau qui jusqu'ici font la fierté du Sénégal, de la sous région et des institutions internationales, ce monsieur, ce petit monsieur (en sens propre comme au sens figuré), allait isoler cet établissement et le contraindre à une mort lente mais certaine.
Sachiez cher directeur que c'est fini.
Monsieur Le recteur, pour stabiliser définitivement cet établissement , il faut lui trouver un remplaçant et ce très très rapidement.

Ousmane DIOP,
Expert Economiste
Expert Juriste
Diplômé de l'ENEA

Ousmane DIOP




Mardi 12 Février 2013
Notez


1.Posté par OUSMANE la LUMIAIRE le 12/02/2013 14:56
meme si on ne accepter toute ton raisonnement:: les étudiants de l'ENEA ne son pa et ne seron jamé derriere l'administration de la dite école. ton résonnement est frapé d'une vérité implacable. nous ki somme tjrs dans l'école nous savon k le directeur est le principale problém, mai par peur dé représaille on noz pa le dénoncé. mai nous croyon et nou savons k les nombreux cadr k cett école à former ne laisseron pa la volonté d'une personne ou d'un groupe de personne d'étruisent se patrimoine commun ké l'ENEA.
nou vou encourageon M. Diop à tjrs aller dans le sens de montré au Sénégalais les nombreuses tares ki gangréne cette institution.

2.Posté par Diakhaté le 12/02/2013 17:17
Merci monsieur de votre intervention mais il faut savoir que le souhait de tous les étudiants de L'ENEA ou même de l'ESEA est le départ sans délai du directeur de l'ensemble de ses collaborateurs. je pense dans ce moment précis marqué une crise sans précédent l'ENEA a besoin du soutien de l'ensemble des acteurs de développement de ce pays et même de l'Afrique. Agissons vite pour sauver l'année 2012-2013.

3.Posté par Saliou le 12/02/2013 18:05
C'est vrai. quelle pertinence et quelle clairvoyance. Waaaaa directeur, demal nak, dem rek moy solution bi. d'ailleurs tu seras décoré car tu es le directeur qui a le plus duré à un poste nominatif. sans blague. Merci Mr DIOP, ton article vient à son heure.
il y'a 3 ans que je suis sorti de l'ESEA, mais c'est une famille quoi, directeur, directeur des études, intendant. ils gèrent l'ENEA comme ils veulent. les étudiants sont envahi par les "bonnes" qui le soir passent y passent la nuit, le groupe électrogène coupe tout quand on faisait court alors chez le directeur, le directeur des études et l'intendant il fonctionne tout le temps, le campus est envahi par des gens venant de khalabasse (le village du directeur) qui sont des mécaniciens quelque part en ville. le directeur des études a une école ISIT Afrique, qui concurrencent l'ESEA car il a recopié les mêmes programmes. même les attestations que son école délivrent son Co signé entre lui et le directeur de l'ESEA himsefl.

4.Posté par Ouztaz le 12/02/2013 18:32
Mais DIOP, tu es un génie. Na déma déma demmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm.
Pour les ensignants qui partaient et revenaient comme ils voulaient illégalement, j'en connais un. il était à Suffolk comme directeur des études alors qu'il percevait son salaire de fonctionnaire pendant au moins 03 ans, il a repris pour un an en 2005 (licencié pour incompétence) et en 2006, il est reparti dan une ONG et a fait 02 ans où il percevait encore son salaire d'enseignant. voilà une personne qui doit beaucoup d'argent à l'Etat. la cour de répression de l'enrichissement illicite doit même l'entendre.
tout ça il l'a fait parce que c'est le petit minou du directeur; il est son oeil, sa langue, ses pieds,
thiey ENEA, moooooooooooooo nekhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

5.Posté par le directeur et ses vassaux doivent partir! le 12/02/2013 20:28
Je tiens tout simplement à dire à Monsieur Diop,que malgré la clarté de son propos,il convient de restituer clairement les choses dans leur contexte.
Les jours d'avant grève à l'ENEA ou ESEA (on sait pas du tout),CERTAINS ETUDIANTS faisaient l'objet d'INTIMIDATIONS et d'INCITATIONS à la grève,notamment de la part du " vassal principal de la fraude et des détournements de l'ENEA ou ESEA",j'ai cité M.INTENDANT.... Aussi,CERTAINS ETUDIANTS OU MOUTONS (qui ont toujours été à la botte du régime) ce sont lancé bêtes et ongles dans le mouvement...MAIS,M. DIOP,c'est là,qu'interviennent CERTAINS GÉNIES...En pensant que la situation leur (Le Directeur et ses Vassaux) profiteraient,ils ont laissé faire et ont incité CERTAINS MOUTONS à demander le départ du "représentant du COUD" qui les gène énormément,ce qu'ils ont fait naturellement.Toutefois,ils n'avaient pas compté avec "LES GÉNIES" qui dans la foulé,concoctaient un plan de "DÉSTABILISATION DU RÉGIME USURPATEUR de M. le TOUT PUISSANT ROI et ses Vassaux"...C'est donc dans ce cadre et fort conscient de la situation illégale dans laquelle se trouve cette institution "qui n'a même pas de NOM", que la stratégie commence fait ses premiers pas,avec notamment "LA QUESTION DU DIPLÔME",celle-là même qui gène "LE DIRECTEUR ET SES VASSAUX",et celle-là même qui sera à l'origine de leur "déguerpissement"...Croyez-nous,M.DIOP,personne mieux que NOUS,ne désire le VOYAGE de cet "homme court",dites à M. le Recteur,de bien vouloir nous aider à REDRESSER cette école,qui pour l'instant commence avec un petit "e".

6.Posté par Awa ndiaye le 12/02/2013 21:38
Bonjour c'est Awa Ndiaye du magazine jeune etudiant .moi j affirme que vous avez raison .Qui parle dintegration, dassainissement, parlera bien sûre d'une nouvelle gestion .Mon interview avec le directeur du COUD remonte de deux mois, dans ses propos il soutenait clairement "maintenant que ESEA a ete integre a lucad c'est le COUD qui gere la restauration et le logement j?y ai meme affecte un personnel".moi je pose la question au Directeur d'ESEA: oú se situe le probleme ?
Tout en sachant que l avenir d un pays repose entre les mains de sa jeunesse ,force est de reconnaitre que l education nationale dans sa globalite souffre ,traduit par un probleme de gestion
Il est grand temps d'adopter la theorie D'ADAMS SMITH ( the right man on the right place) l'homme qu'il faut à la place qu'il faut .

7.Posté par vérité le 13/02/2013 00:32
enfin quelqu' un qui dit la vérité à ces cartouchards de l' UCAD qui au lieu de saisir leur 2em chançe ils sont là à faire leur maliNn ça me désole je dis au et fort que l ' ENEA a baissé de niveau considérablement il faut revoir vos modes de recrutement et éliminés directement ces voyous qui sont animés que par le culte de la médiocrité raison pour laquelle l' exellence à quitter cette école durant ces 6derniéres années laissant plaçe à la petitesse j' ai honte franchement à ces étudiants il faut savoir que vous etes de loin moin méritant que les étudiants de l' UCAD particuliérement la fac de médecine, dl ' école militaire de santé, ensae, enoa , mariama ba, ugb, esp, et j ' en passe donc jangui léne et fermez là

8.Posté par vérité le 13/02/2013 00:33
enfin quelqu' un qui NE dit la vérité à ces cartouchards de l' UCAD qui au lieu de saisir leur 2em chançe ils sont là à faire leur maliNn ça me désole je dis au et fort que l ' ENEA a baissé de niveau considérablement il faut revoir vos modes de recrutement et éliminés directement ces voyous qui sont animés que par le culte de la médiocrité raison pour laquelle l' exellence à quitter cette école durant ces 6derniéres années laissant plaçe à la petitesse j' ai honte franchement à ces étudiants il faut savoir que vous etes de loin moin méritant que les étudiants de l' UCAD particuliérement la fac de médecine, dl ' école militaire de santé, ensae, enoa , mariama ba, ugb, esp, et j ' en passe donc jangui léne et fermez là

9.Posté par Vérité le 13/02/2013 14:26
toi t'es rien t'es parfaitement deconnecté de la réalité en plus t'es jaloux (se)
Méme si l'ESEA est présentement confrontée à des difficultés d'ordre pédagogique, elle continue toujours de mettre sur le marché de l'emploi des produits competents qui sont capables de booster l'economie de nos pays. Ce que tu ignores c'est qu'il y'a des etudiants de l'ESEA qui avaient dejà obtenu leurs licences à l'UCAD, d'autres à l'UGB qui viennent se faire formés pour chercher un travail, d'autres viennent directement des lycées et des etrangers. Laisse moi t'expliquer que l'ESEA est la seule ecole qui largue ses etudiants de la premiere et de la deuxieme année dans le monde rural durant deux mois et demi en stage. Le developpement ne peut se faire sans les animateurs, les planificateurs et les environnementalistes. Les gens comme toi sont à l'origine de la paupérisation persistante de nos pays. Vous parlez des choses dont vous ignorez meme l'existence. Elles sont nombreuses, les structures nationales et internationales qui apprecient l'ESEA donc vos propos ne valent rien.

10.Posté par ........(reponse) le 13/02/2013 14:30
toi t'es rien t'es parfaitement deconnecté de la réalité en plus t'es jaloux (se)
Méme si l'ESEA est présentement confrontée à des difficultés d'ordre pédagogique, elle continue toujours de mettre sur le marché de l'emploi des produits competents qui sont capables de booster l'economie de nos pays. Ce que tu ignores c'est qu'il y'a des etudiants de l'ESEA qui avaient dejà obtenu leurs licences à l'UCAD, d'autres à l'UGB qui viennent se faire formés pour chercher un travail, d'autres viennent directement des lycées et des etrangers. Laisse moi t'expliquer que l'ESEA est la seule ecole qui largue ses etudiants de la premiere et de la deuxieme année dans le monde rural durant deux mois et demi en stage. Le developpement ne peut se faire sans les animateurs, les planificateurs et les environnementalistes. Les gens comme toi sont à l'origine de la paupérisation persistante de nos pays. Vous parlez des choses dont vous ignorez meme l'existence. Elles sont nombreuses, les structures nationales et internationales qui apprecient l'ESEA donc vos propos ne valent rien.

11.Posté par Moussa!! le 14/02/2013 01:18
A travers cet article, j'ai compris qu'à l'ESEA, ex ENEA la mauvaise gestion a tari la rénommée de cette dite institution d'antan. Comme maintenant on sait de quoi et de qui s'agit-il, il faut appeler un chat par son nom. D'ailleurs, comme le recteur de l'université et tant d'autres autorités de la place, ont la vrai information, l'important en est que le recteur puisse revoir cet établissement afin d'apporter la clarté et la refonte nécessaire pour le bien etre de la communauté estudiantine. Chers étudiants, cette plateforme n'est pas un lieu de tiraillement ni de concurrence entre école, cela vous mènera nulle part. Le plus important c'est de se former et bien apprendre afin d'aider notre chère patrie à sortir dans ce marasme économique. L'espace éducatif doit etre un espace d'épanoussiement pour les gens qui le fréquentent, luttez, combattez afin de jouir ce privilège. Que ces révendications aillent au bon endroit et que l'Etat prenne ces responsabilités vis-à-vis de la formation de ces futures cadres.



Dans la même rubrique :