Le Diobass prêt à abriter un Domaine Agricole Communautaire (DAC) de 1000 ha pour un investissement de 5 milliards de FCFA


Le Diobass prêt à abriter un Domaine Agricole Communautaire (DAC) de 1000 ha pour un investissement de 5 milliards de FCFA

Après les bassins de rétention qui sont en train lentement, mais sûrement, de changer positivement les activités socio-économiques des populations du Diobass, c’est un autre projet, un Domaine Agricole Communautaire(DAC) qui va bientôt voir le jour dans la commune du ministre du commerce Alioune Sarr. C’est ce qui ressort de la réunion du conseil municipal, présidée par le maire qui avait à ses côtés des membres de son cabinet ministériel, d’hommes politiques de la région, du coordonateur national de PRO.D.A.C, de techniciens, de représentants des partenaires au développement, de Mlle TOUNKARA responsable des jeunes de l’AFP, de M. Doudou POUYE, d’Aliou DIOUF, et de Aliou NIAKH.

Le conseil municipal de Notto Diobass va délibérer, probablement avant le 18 avril 2016, la mise à disposition de 1.000 ha de terre arable pour la réalisation du projet DAC dont le coût se chiffre à 5milliards de FCFA. Après les bassins de rétention et la revitalisation de la vallée du Diobass, M. le maire est revenu sur les objectifs de ces différents programmes : « De la production animale à la production végétale, en passant par la mise en place d’unités de conservation, de transformation et de commercialisation, la mise en valeur de ces terres ne profitent qu’aux populations.notto 01

Ces programmes visent à promouvoir l’emploi en milieu rural et donc à lutter contre l’exode, en même temps, ils constituent un instrument de sécurisation pour la spoliation foncière ». M.SENGHOR, patron du PRODAC lance ces mots : « l’un des buts essentiels du DAC, c’est la création d’emplois, principalement chez les jeunes, d’où la nécessité pour les populations d’adhérer au projet, et sans délai. Dans le Diobass, toutes les conditions sont réunies pour la réussite d’un tel programme. Dans un projet de cette nature, le premier intrant, c’est l’eau, et le Diobass en dispose à suffisance ».

thiesinfo.com

Lundi 11 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :