Le Costa Rica, sur un air de samba

C'est la magie du football ! Grâce à un but inscrit par Bryan Ruiz (ex-La Gantoise), le Costa Rica s'est imposé face à l'Italie dans la chaleur suffocante de Recife. Par la même occasion, les "Ticos valident leur billet pour les huitièmes de finale de la coupe du Monde. La "Squadra Azzura", quant à elle, jouera sa tête dans un duel sous haute tension contre l'Uruguay (mardi, 18 heures). Autre leçon de la soirée: l'Angleterre dit "bye bye" au Mondial.


Le Costa Rica, sur un air de samba
1 La sensation Costa Rica
C'est tout simplement la grosse surprise de ce Mondial. Un authentique coup de tonnerre ! Avouons-le: personne n'aurait misé un kopeck sur la tête des "Ticos" avant le début de la compétition. Et pourtant, le Costa Rica a croqué l'Uruguay (1-3) et l'Italie (0-1) après deux journées. Rien que ça ! Versé dans le "groupe de la mort", le "Petit Poucet" se sublime dans cette compétition et il vient de valider son ticket pour le second tour du Mondial. Avec des individualités qui mettent leur talent au service du collectif: Campbell, Ruiz, Bolaños, Navas... Connaissent-ils réellement leurs limites? Probablement pas. Mais qui les connaît vraiment? Un vent d'air frais souffle actuellement au Brésil. Il s'appelle le Costa Rica.

2 Des doutes pour la Squadra Azzura
Impuissante, fragile, empruntée et peu inspirée, l'Italie s'est constamment cassée les dents sur le Costa Rica. La presse transalpine risque de passer un savon aux hommes de Cesare Prandelli. Il faut bien reconnaître que la "Squadra Azzura" a reçu une bonne leçon d'humilité et de bravoure. Il reste une dernière chance au quadruple champion du Monde et le duel s'annonce déjà explosif: Italie-Uruguay (mardi, 18 heures à Natal). Les deux nations partagent le même nombre de points mais la "Squadra Azzura" possède un meilleur goal average (2-2 et 3-4 pour l'Uruguay). Statistique intéressante: depuis son élimination du Mondial 1998 par la France, l'Italie avait toujours trouvé le chemin des filets en coupe du Monde (15 matches d'affilée). Fin de série.

3 L'Angleterre peut faire ses valises
Autre enseignement de la soirée: c'est fini pour l'Angleterre ! Les "Three Lions" n'auront même pas droit au miracle après deux revers essuyés contre l'Italie (2-1) et l'Uruguay (2-1). Après l'élimination précoce de l'Espagne, une autre grande nation européenne rentre au pays. Est-ce un bon signe pour les équipes sud-américaines?
Vendredi 20 Juin 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :