Le Conseil constitutionnel, ’’prochaine bataille’’ du M23, selon Alioune Tine


Le Conseil constitutionnel, ’’prochaine bataille’’ du M23, selon Alioune Tine
Le Conseil constitutionnel, qui doit se prononcer sur la validité de la candidature du secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir), à un nouveau mandat à la tête du Sénégal, reste ‘’la prochaine bataille’’ du Mouvement des forces vives de la nation (M23), a indiqué son coordonnateur, Alioune Tine, vendredi lors du ’’Congrès du peuple’’.

‘’Quand on parlait de congrès, on savait ce que l’on disait, c’est-à-dire que le peuple est avec nous. Le peuple c’est nous !’’, a lancé M. Tine, galvanisé par la forte mobilisation à la place de l’Obélisque, où s’est tenu le congrès.

‘’En tant qu’émanation de la souveraineté populaire, le M23 est plus que jamais adossé au peuple’’, a-t-il souligné, estimant que ‘’la cause est entendue’’.

‘’La prochaine bataille sera celle du Conseil constitutionnel’’, a répété Alioune Tine, promettant une mobilisation à la hauteur de celle qui avait été organisée en juin, lors du vote du projet de ticket présidentiel, à l’Assemblée nationale.

‘’Les Sénégalais, a souligné le coordonnateur du M23, sont un peuple libre. C’est la raison pour laquelle le seul pacte légitime aux yeux de tous les Sénégalais est celui que chaque Sénégalais a noué avec la République. [...]’’

‘’Notre démarche est une démarche de paix‘’, a poursuivi M. Tine, assurant que ‘’le 3-ème mandat (celui de Wade) n’aura pas lieu, ni aujourd’hui, ni demain’’.

Le M23, mouvement mis en place au lendemain des manifestations contre le ticket présidentiel, mène une bataille sans merci contre la candidature du président Wade à un nouveau mandat à la tête du Sénégal. Il fédère des partis de l’opposition et des acteurs de la société civile.

Mais sa campagne se heurte à une vive résistance du parti au pouvoir et de ses alliés.

( APS )
Samedi 24 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016