Le « Brillantissime » succès de l’armée de Deby au Mali, butte à la réticence de Paris et d’Alger : Idriss Deby indigné face au déficit médiatique !

Exceptés la presse pro-gouvernementale, quelques pages facebook crées et animées par la diaspora tchadienne et une catégorie de journalistes tchadiens véreux acquis à la cause du régime, qui font l’éloge des troupes tchadiennes au Mali via les réseaux sociaux pour de raisons d’opportunisme, une prudence est observée en terme de couverture médiatique dans la diffusion et le traitement d’information au plan international concernant l’armée tchadienne.


Le « Brillantissime » succès de l’armée de Deby au Mali, butte à la réticence de Paris et d’Alger : Idriss Deby indigné face au déficit médiatique !
Déficit démocratique du régime
 Cette prudence légitime des un et des autres sur le Tchad, s’explique par le fait que l’image du régime d’Idriss Deby souffre d’un déficit démocratique avéré.
En effet, depuis son coup de gueule lors de prise de parole en marge du sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEA) de Yamoussoukro, Idriss Deby s’est particulièrement distingué par une arrogance démesurée qui a importuné l’ensemble des participants à cette assemblée.
Lors de la cérémonie funèbre organisée le vendredi, en mémoire des soldats tchadiens tués au nord Mali, Idriss Deby a révélé à la presse la mort de deux chefs djihadistes d’Aqmi dont Abou Zeid,tué par son armée. En outre, il a rappelé à l’opinion publique générale que la ville de Kidal a été libérée par ses troupes tout en déplorant le déficit médiatique dont souffre son armée.
Ce Samedi, l’etat-major de l’armée tchadienne, à travers un communiqué lu à la Télévision nationale, a annoncé avoir tué Mokhtar Ben Mokhtar alias le borgne qui  a été à l’origine de la prise d’otage meurtrière sur un site gazier au sud de l’Algérie
 Gesticulation de Deby,  réticence de Paris et d’Alger
L’emballement et la gesticulation d’Idriss  Deby dans les revendications en série des tueries chefs   « Jihadistes », buttent à la réticence de Paris et d’Alger qui n’infirment ni confirment ces informations.
Idriss Deby agacé par le silence de ses alliés
Visiblement agacé et découragé par le silence de ses alliés Maliens, Africains et Français  face au triomphe de son armée seule contre le terrorisme international, Idriss Deby est aujourd’hui désemparé.
Que cherche Idriss Deby ?
L’opinion publique nationale et internationale est convaincue par le fait que l’intervention militaire des troupes tchadiennes au nord Mali, résulte de la motivation personnelle d’Idriss Deby qui espérait en contrepartie obtenir la caution de la France et des pays africains pour  garantir la pérennité de son pouvoir au Tchad à travers son combat contre le terrorisme international.
Une armée républicaine au Tchad, obstacle à la démocratie
 Délibérément, Idriss Deby a constitué une armée parallèle qui a considérablement anéanti tout l’espoir du peuple tchadien  qui aspire à instaurer une véritable démocratie dans le pays.
Sous d’autres cieux, on a vu les armées africaines intervenir pour réguler le jeu démocratique en cas de menace, au Tchad, il est pratiquement impossible que cette armée contribue à l’enracinement d’une culture démocratique.
Idriss Deby a assigné à son armée la mission de réprimer toute contestation pacifique qui vise à réclamer les droits fondamentaux.
On ne peut donc se permettre de faire l’apologie d’une telle armée qui obéit à un homme.
L’opinion publique  internationale est témoin de la nature liberticide  du régime Deby
Tout le monde est au courant du déficit démocratique au Tchad, des violations massives et répétées des droits de l’homme de son armée à l’encontre du peuple tchadien, de la mal gouvernance politique et économique de son régime.
Venu au pouvoir par les armes, Idriss Deby se maintient au pouvoir depuis 23 ans à la tête du Tchad, sans aucune forme d’alternance politique et démocratique.
Son parti, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS), exerce les mêmes pratiques dignes des régimes d’exception des années 70.
Le destin  du peuple tchadien brisé
Aujourd’hui, le destin du peuple tchadien est totalement brisé par la volonté d’Idriss Deby qui agit sans le consulter avec la complicité d’une élite politique devenue inconsciente par sa turpitude.
La jeunesse interpellée face à la menace qui pèse sur la nation tchadienne
Face à la menace qui pèse sur le Tchad, les jeunes tchadiens de toute tendance politique, doivent transcender leur clivage identitaire pour s’opposer démocratiquement à ce régime impopulaire et  indécent. Seule une prise de conscience générale pourrait aider à changer les choses au Tchad et garantir à tous les droits socio-économiques et politiques et l’accès équitable à la richesse du pays.
« Indignez-vous ! » dixit Stéphane Hessel. Que la terre lui soit légère !
 
Makaila Nguebla
Makaila NGUEBLA
Blogueur et Militant des Droits de l'Homme
Média Citoyen en exil
http://makaila.over-blog.com
Dimanche 3 Mars 2013




1.Posté par BOUNKATAB le 03/03/2013 12:57
POUR LES CHEFS DJIHADISTES TUES, C'EST SIMPLE , IL FAUT MONTRER LES PHOTOS DES CORPS COMME ON L'AVAIT FAITAVEC CHE GUEVARA.

2.Posté par jeango le 03/03/2013 15:36
Il a vraiment bon dos, le "peuple Tchadien"!
Pour le moment, au Mali aussi c'est un Peuple que Deby essaie de libérer: alors laissons de côté nos querelles intestines que nous nous devons de "régler en famille", cad chez nous au Tchad.

3.Posté par sougou le 04/03/2013 03:17
il a raison a la télé on entend que armée francaise ish melni gniom reikk gnoo fa neiikk...guatché ngalamaa armée tchadiennee amm ngueinn ngor diom ak foulak feydak fiitttee vremen...

4.Posté par Yafadé le 04/03/2013 09:47
Il a bien raison. Si l'armée Tchadienne fait du bon travail, on doit le dire haut et fort. Ca ne fera que les motiver d'avantage. "Golo dou beuye, baboune doundé". Et pourtant on entend toujours "armée française, armée française". Faut aussi dire "armée tchadienne, armée tchadienne".

5.Posté par diambar le 04/03/2013 10:28
C'est faux ce que dit ce blogueur , la classe politique est derriere le président Deby.
le Tchad à un savoir faire depuis le temps de hassan Djamouss l'oncle de Déby avec sa guerre des Toyota et qui a foutu la gueule à Khadaffi en recupérant la bande d' Aouzou.
Aussi le Tchad se foute des pays Arabes qui ont un mépris culturel contre les noirs vivant dans le sahel et qui sont des musulmans comme eux.Enfin le Tchad a du pétrole donc les moyens militaires.

6.Posté par MBAIYAM le 05/03/2013 15:01
je pleure le sort de mais frère tchadiens tuer au mali et le plus pire est que le mali n est pas un pays que je vois suite a ces fait reconnaissant pour les tchadiens qui sont mort pour une cause qui ne leur concerne même pas en plus ils font parti des bras fort du Tchad ce qui veut dire qu on a perdu nos bras fort a cause d un pays qui ne sera même pas reconnaissant après nos engagement pour leur cause et je déplore l exposition tchadienne aux terroriste arabe il faut que le mali construisent un monument pour nos 26 frère mort chez eux pour cause de reconnaissance les malien son trop ethnocentrique donc sa me fait mal de voire mes frère mourir pour eux et je tien a dire que la France détourne les info pour dire qu ils ont beaucoup fait plus que les tchadiens mais ces faut même le bilant des morts le prouve la France n est pas fort sur le terrain ils sont fort avec la force aérienne le Tchad est fort



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016