Le Barça et l’ECA préparent un front anti-PSG !

Il a évidemment été question de l'opération Neymar lors de la réunion du comité exécutif de l'ECA (Association des Clubs Européens) ce jeudi, à Madrid. Les clubs européens se méfient désormais du Paris SG et souhaitent agir.


Le départ de Neymar vers le Paris SG a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et c’est sans doute loin d’être terminée, surtout si le club de la capitale parvient aussi à boucler la venue de Kylian Mbappé (AS Monaco). Une réunion du comité exécutif de l’ECA, l’Association des Clubs Européens, se tenait ce jeudi à Madrid. Et il a évidemment été question de cette affaire. D’autant que ce meeting, auquel participaient aussi le Real Madrid, la Juventus Turin, Bayern Munich, Olympique Lyonnais, Arsenal et Manchester United, réunissait pour la première fois Josep Maria Bartomeu (FC Barcelone) et Nasser Al-Khelaïfi (PSG) depuis la conclusion de l’opération Ney. Des retrouvailles pour le moins froides si l’on en croit les indiscrétions des témoins présents dans les colonnes de As.
« Bartomeu et Al-Khelaïfi ne se sont même pas adressés la parole. Il est sûr que, pendant la réunion, personne n’a rien reproché publiquement au président du PSG pour le transfert de Neymar. Mais, dans les couloirs de l’hôtel, le sujet Neymar était sur toutes les lèvres, parce que le PSG a cassé le marché. Personne n’est plus tranquille. Les pétrodollars du PSG mettent tous les clubs en panique, car il est impossible de les concurrencer économiquement. Karl-Heinz Rummenigge a annoncé qu’il laissait sa place à la fin de son mandat car il pressent que cette affaire va provoquer une guerre entre les grands clubs européens », explique une source ayant assisté à la réunion au quotidien espagnol.
Un front anti-PSG se met en place

Le futur président de l’ECA sera élu le 5 septembre prochain. Et déjà, les luttes d’influence s’opèrent. « Les clubs craignent que le PSG ou d’autres clubs soutenus par des Etats copient l’opération Neymar et déclenchent une guerre des prix et une augmentation des salaires que les clubs traditionnels ne pourraient plus supporter. Ils cherchent donc à freiner le PSG. Un plan commun se met en place pour éviter qu’il réédite le coup de la clause. Les joueurs vont au plus offrant et on ne peut pas se battre avec les équipes qui sont soutenues par un investisseur aussi puissant, comme c’est le cas du PSG avec le Qatar », témoigne une autre source au journal ibérique.
Le ton est donné. Mais ce n’est pas tout. Les clubs de l’ECA sont partisans, selon As, de présenter une plainte commune devant l’UEFA pour qu’elle exige que les règles du fair-play financier soient respectées. L’ECA pourra compter sur le soutien de grandes Ligues, comme la LFP espagnole et son président Javier Tebas. Si son recours n’est pas entendu, au regard de la pression que pourrait exercer le Qatar, l’ECA et les Ligues seraient même disposées à porter l’affaire devant les tribunaux de l’Union Européenne et se plaindre de concurrence déloyale. Le PSG a semé la panique à travers l’Europe et les suites de l’opération Neymar pourraient bien durer...
Vendredi 11 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :