Le Barça est-il protégé par l'arbitrage? Le débat enfle

La polémique fait rage après la victoire du Barça contre l'Atletico Madrid (2-1). L'arbitrage de l'Allemand Felix Brych a alimenté le débat sur les réseaux sociaux. En cause: l'exclusion jugée sévère de Fernando Torres (pour deux jaunes) et celle "oubliée" de Suarez pour un coup volontaire sur Juanfran.


Le Barça est-il protégé par l'arbitrage? Le débat enfle
© epa.
© afp.
Il n'en fallait pas plus pour voir resurgir la fameuse théorie du complot:  "UEFAlona", se sont indignés plusieurs internautes sur Twitter. Pour étayer leur propos, les détracteurs du Barça ont ressorti le classement du nombre d'expulsions des équipes ayant affronté les Catalans. Au sommet de celui-ci, on retrouve... Barcelone, qui a "bénéficié" de 30 cartons rouges en Ligue des champions.

Felipe Luis: "Le Barça est protégé"
Bref, des statistiques censées démontrer que les Blaugranas sont systématiquement avantagés par l'arbitrage et protégés par l'UEFA. Autre hypothèse qui va à contre-courant de la théorie conspirationniste: le Barça possède les joueurs les plus techniques (Neymar, Messi, Suarez) et développe un jeu basé sur la possession de balle, d'où les nombreuses fautes dont il est victime.

Laquelle des deux versions tend le plus vers la réalité? Felipe Luis, l'arrière gauche de l'Atletico, a visiblement choisi son camp. Le Brésilien n'a pas mâché ses mots à l'interview. 

"Nous avions bien commencé jusqu'à ce qu'arrive cette expulsion, complètement injuste, qui conditionne beaucoup le match", a -t-il pesté après la rencontre. "Je crois que le Barça est protégé. Nous, nous sommes pénalisés avec la plus grande rigueur et cela fait très mal. On voit qu'il y a une peur de voir ce club éliminé. Cela nuit à l'UEFA", a-t-il accusé. 

Torres: "C'est une honte"
Pour rappel, lors du match de championnat entre le Barça et l'Atletico, les Rojiblancos avaient terminé la rencontre à neuf. Exclu pour un vilain geste sur Messi, Felipe Luis s'en était déjà pris à l'arbitrage. Il accusait "La Pulga" d'être protégé par les instances du foot espagnol.

Fernando Torres, héros malheureux de cette rencontre, a abondé dans le sens de son coéquipier. "C'est une honte que l'UEFA soit plus préoccupé par la couleur de nos maillots que de désigner un arbitre qui n'est pas au niveau d'un quart de finale de la Ligue des Champions".

Vu le contexte du match aller au Nou Camp, le retour à Vicente Calderon mercredi prochain s'annonce absolument palpitant et promet des étincelles.
Mercredi 6 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :