Le Barça accroché, Messi victime d'un vilain geste


Le Barça accroché, Messi victime d'un vilain geste

Le FC Barcelone, neutralisé à Malaga (0-0), a subi son premier faux pas de la saison mercredi pour la 5e journée du Championnat d'Espagne, ce qui permet à Séville, vainqueur de la Real Sociedad (1-0), de revenir à hauteur du leader catalan. Jusque-là, le Barça avait signé un sans-faute en Liga avec quatre succès et même si le club blaugrana n'a toujours pas encaissé de but cette saison, ce premier accroc dans son plan de marche permet à ses poursuivants de se rapprocher au classement.

© epa.
© reuters.
© reuters.
© epa.
© afp.
© epa.

Outre Séville, coleader avec 13 points, l'Atletico profite de sa courte victoire à Almeria (1-0) pour revenir à deux points, de même que le Real Madrid, en démonstration mardi contre Elche (5-1) et désormais à quatre longueurs de la tête. Il faut dire que le Barça n'a pas réussi à trouver la clé au stade de la Rosaleda face à une équipe andalouse qui l'a pressé, harcelé, serré de près et a finalement obtenu un point mérité. 

Sevré de munitions, Lionel Messi a souvent été contraint de redescendre très bas chercher les ballons et Neymar, pris en chasse par la défense, a eu peu d'opportunité d'accélérer. Faute d'espaces dans l'axe, le danger est venu des ailes, avec un clair déficit sur la droite où le latéral brésilien Douglas s'est montré très timide pour sa première titularisation avec le club catalan. A gauche, en revanche, Jordi Alba avait un boulevard et a adressé plusieurs centres brûlants que ni Pedro (17), ni Messi (26, 43) n'ont réussi à pousser au fond. 

Symbole de l'impuissance catalane, le Barça n'a cadré aucune de ses tentatives avant l'heure de jeu, comme cette tête puissante de Marc Bartra sur corner au ras du poteau (61). Et quand Gerard Piqué, sur un autre corner, a finalement mis en danger Malaga (77), le portier camerounais Carlos Kameni a justifié son statut de titulaire aux dépens du Mexicain Guillermo Ochoa.

L'Atletico avec son arme favorite
Dans ce contexte, Malaga a bien failli créer la surprise lorsque Luis Alberto a frappé un coup franc excentré que le gardien barcelonais Claudio Bravo a boxé sur son poteau (71). Au final, un nul logique, qui résume toutes les difficultés que le Barça pourra avoir cette saison sur des pelouses difficiles, dans des ambiances hostiles et face à un adversaire déterminé. 

Une mésaventure similaire aurait pu arriver à l'Atletico mais le club "colchonero" sait s'en remettre à son arme favorite, les coups de pieds arrêtés, qui lui a permis de repartir victorieux d'Almeria malgré les multiples parades du gardien andalou Ruben. A la 60e minute, Koke a déposé le ballon au premier poteau sur la tête de Joao Miranda, auteur de son troisième but en Liga cette saison. "Gagner sur des coups de pied arrêtés ne me préoccupe pas parce que cela fait partie du jeu", a commenté Diego Simeone. "Pour obtenir ce type d'action, il faut attaquer", a-t-il ajouté. 

A chaque fois que le champion d'Espagne en titre obtient un corner ou un coup franc, c'est presque un penalty: six des sept buts des "Colchoneros" cette saison en Liga ont été inscrits sur phase statique. Ce succès n'a pas résolu tous les problèmes des "Colchoneros" dans le jeu mais il leur suffit pour repartir de l'avant après une semaine marquée par une défaite en Ligue des champions contre Olympiakos (3-2) et un nul à domicile face au Celta Vigo en Liga (2-2). L'Athletic Bilbao, de son côté, n'a pas réussi à rebondir: après sa défaite à domicile contre Grenade samedi (0-1), le club basque a de nouveau chuté en Liga, cette fois sur la pelouse du Rayo Vallecano (2-1).

7sur7.be

Jeudi 25 Septembre 2014




Dans la même rubrique :