Le ‘’BIG 5’’ africain a stagné, selon Aliou Cissé


Les cinq meilleures équipes africaines du classement FIFA ont du mal à progresser, au contraire des celles considérées comme de petits poucets, une situation à l’origine de résultats pouvant paraître surprenants lors de certaines confrontations africaines, a fait observer Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions.
"Depuis 5-6, voire 10 ans, les équipes du Big 5, à savoir l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Sénégal … (la Tunisie) n’ont pas beaucoup progressé, je peux dire qu’elles ont stagné", a analysé le technicien sénégalais dans un entretien publié sur le site algérien dzfoot.
Ces équipes qualifiées de petits poucets "travaillent dans de bien meilleures conditions et elles ont la possibilité de disposer de leurs joueurs tout le temps, au contraire des sélections du +Big 5+ dont l’essentiel des effectifs évolue à l’extérieur", a indiqué le technicien sénégalais.
"Cela fait que les matchs sont très disputés", a-t-il expliqué, estimant qu’il faut s’attendre à des surprises lors des éliminatoires de la CAN 2017 et du Mondial 2018.
Pour le Sénégal, des matchs contre des équipes contre l’Algérie, au-delà du résultat, doivent aider à préparer les prochaines échéances, a-t-il dit, soulignant que les Lions ambitionnent de se qualifier à la prochaine Coupe d’Afrique des nations et au Mondial 201.
Si le résultat du match contre l’Algérie est important, l’essentiel, ajoute le technicien est de réaliser un bon match en faisant des essais et en donnant du temps aux joueurs qui n’en ont pas.
"Si on ne peut pas faire des essais lors de ce genre de match, quand-est ce qu’on pourrait le faire", a-t-il dit parlant de la rencontre amicale Sénégal-Algérie, prévue ce mardi au stade du ’’5 Juillet’’ d’Alger.
Mardi 13 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :