Le 1er colloque international sur le soufisme a pris fin sur la recommandation de l'imitation de l'exemple de Cheikh Ahmadou Bamba


Le 1er colloque international sur le soufisme a pris fin sur la recommandation de l'imitation de l'exemple de Cheikh Ahmadou Bamba
Les participants au premier colloque international sur le soufisme ont réaffirmé, lundi à Touba (centre), la nécessité de trouver des solutions aux crises que traverse le monde.

‘’Les causes principales des crises reposent sur la prédominance du matériel sur les dimensions spirituelle et morale de l’homme’’, ont-ils rappelé au sortir de leur audience avec le Khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké.

Ouvert vendredi à Dakar sur le thème : ‘’La réponse du soufisme à la crise’’, ce 1er Colloque international a pris fin lundi à Touba.

‘’Touba est honorée de vous recevoir. La ville considère votre présence comme une nouvelle ouverture, dans l’intérêt des musulmans et de la Oummah’’, a déclaré le porte-parole du Khalife général des mourides. Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké a rappelé que Touba a été construite par Cheikh Ahmadou Bamba pour devenir un centre religieux.

‘’Le fondateur de cette ville a toujours enseigné et inculquer aux populations les valeurs islamiques notamment le savoir utile, la bonne action et les comportements pour le salut’’, a-t-il dit.

Le représentant du chef de l’Etat à la cérémonie, le ministre d’Etat Madické Niang, a aussi abondé dans le même sens, invitant les populations à s‘inspirer du soufisme et de Serigne Touba.

‘’Il faut, a-t-il souligné, associer cette foi forte en Dieu avec le travail élevé au rang de culte’’.

Les participants ont fait des recommandations relatives à l’éducation et la purification de l’âme, à l’intégration de l’étude du soufisme dans les programmes des universités.

Ils ont également retenu la mise en exergue des valeurs soufies telles le juste milieu, le volontarisme, la quête du licite, la tolérance et l’excellence dans le comportement.

A cela s’ajoute la création d’un institut d’études et de recherches sur la pensée de Cheikh Ahmadou Bamba, en particulier, et la pensée soufie, en général.

Entre autres recommandations figurent aussi la création d’un comité de suivi, l’organisation de rencontres périodiques, la publication de bulletins et magazines sur le soufisme afin de rectifier certaines erreurs faites sur l’approche soufie, etc.

Au total, 19 communications ont été présentées lors de ce 1er colloque par des oulémas et chercheurs du Sénégal, de la Gambie, de la Mauritanie, du Maroc, de la Tunisie, de la Turquie, de France, de la Belgique, des Etats-Unis d’Amérique.

( Avec APS )
Mardi 27 Décembre 2011




1.Posté par touba toul le 28/12/2011 07:58
dieureudieufeuty SERIGNE TOUBA KHADIMOU RASSOUL



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016