Lamine Sané et Cheikh Mbengue : Ces absents qui font jaser


Lamine Sané et Cheikh Mbengue : Ces absents qui font jaser
Comme à l’accoutumée, la liste des Lions qu’Aliou Cissé a publiée hier a été auscultée sous toutes ses coutures : entrants, retours, absents. Dans ce dernier chapitre, beaucoup n’ont pas compris les absences de Lamine Sané et Cheikh Mbengue.
 
Sur le banc des Lions et aujourd’hui sélectionneur des Aigles du Mali, aurait lancé un laconique «c’est un choix sportif», sa réponse favorite quand on l’interpellait sur la non sélection d’un joueur. Hier, face à la presse, Aliou Cissé n’a pas eu à s’expliquer sur les absences de deux défenseurs parmi les plus expérimentés de la Tanière : Lamine Sané  et Cheikh Mbengue, arrivés en sélection respectivement en 2010 et 2011 et ayant déjà deux CAN (2012 et 2015) dans leur background.
 
Beaucoup, en effet, s’attendaient à un retour en sélection de Sané et Mbengue, absents pour des raisons diverses depuis quelque temps. La dernière fois qu’il a été appelé, le néo-sociétaire du club allemand de Fribourg avait dû jeter l’éponge à cause de la résurgence d’une lancinante blessure au genou. Pour sa part, Cheikh Mbengue a eu des difficultés à gérer son départ de Rennes durant l’intersaison. Ensuite, pour ne rien arranger, le défenseur latéral se blesse au moment où il commençait à s’adapter au jeu de Saint-Etienne, son nouveau club.
 
Aujourd’hui, et Sané et Mbengue se sont manifestement bien remis de leurs soucis de santé. En attestent leurs places de titulaires retrouvées dans la charnière centrale de l’arrière-garde de fribourgeoise et sur le flanc gauche de la défense stéphanoise. Dès lors, leur absence de la liste des 24 Lions pour l’expédition de Polokwane intrigue plus d’un observateur qui pointe du doigt l’ «incohérence» de la sélection d’un Fallou Diagne qui cire le banc d’une équipe de Fribourg où Lamine Sané est titulaire. Idem pour Cheikh Mbengue à qui Aliou Cissé a préféré le jeune Abdallah Ndour (22 ans), un novice tout ce qu’il y a de plus bleu et qui, de surcroît, évolue à l’étage d’en dessous.
 
Lamine Sané (29 ans, 34 sélections), tout premier capitaine d’Aliou Cissé lors de son baptême du feu en tant que sélectionneur des Lions en mars 2015 au Havre contre le Ghana (2-1), et Cheikh Mbengue (28 ans, 25 sélections), également de cette première de cordée, ont les jambes et surtout un bon vécu des rugueuses batailles africaines, en dépit de leurs statuts de binationaux. N’ayant pas le fin mot de la fin concernant les «raisons profondes» de la non-sélection de Sané et Mbengue, la rumeur enfle sur des «relations heurtées» entre le sélectionneur et les deux joueurs. Comme avec d’autres absents de longue date...
Stades
 
 
Vendredi 28 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :