Laisser Marème Sall tranquille (Par El Malick SECK)


Laisser Marème Sall tranquille (Par El Malick SECK)
Une bande de farceurs s’en prend régulièrement à Marème Sall, l’épouse du Président de la République. Depuis longtemps, au nom de la liberté d’expression j’avais décidé de ne pas répondre à ces détracteurs qui n’ont que l’injure à la bouche. Mais connaissant la première dame pour l’avoir fréquentée avant et dans le pouvoir, je ne peux manquer de faire ce témoignage. Je le fais pour l’histoire et par amitié.

Marème Sall est une femme honnête. Elle pouvait faire comme les épouses d’autres chefs d’Etat aller se promener sur les Champs à Paris ou dans d’autres quartiers huppés parisiens, dévaliser les boutiques et dépenser des centaines de milliers d’euros. Elles pouvaient, avec son entourage, passer des semaines de vacances d’été ou pourquoi pas d’hiver dans des stations comme Megeuve comme d’autres premières dames africaines l’ont fait et dépenser 20 000 euros la nuit. Elle pouvait être actionnaire dans des sociétés écrans, je défie quiconque de prouver qu’elle est propriétaire d’une société au Sénégal ou à l’étranger. Elle pouvait détourner elle et son entourage des dons destinés aux pauvres sénégalais. Citez moi un seul pays d’Afrique où la fondation de la première dame distribue publiquement des dons et aides régulièrement pour ne pas dire quotidiennement. On oublie qu’au Sénégal, c’est parfois la Fondation Danielle Mitterrand qui venait distribuer dans les années 90 des cahiers aux écoliers. Je suis membre fondateur de la Fondation Servir le Sénégal, donc je suis un témoin privilégié pour parler des actions sociales qu’elle a faites dans ce pays. Aucune Ong, aucune oeuvre caritative n’a fait autant depuis l’indépendance du Sénégal. Elle a rendu heureuse des milliers de familles en leur apportant assistance et aide nécessaire. Elle a distribué à des milliers de familles des choses importantes et a redonné la dignité à des milliers de personnes sans toilettes dans la banlieue ou à Saint Louis et ailleurs. Elle a amené plusieurs dizaines de sénégalais à la Mecque leur permettant d’accomplir un geste que tout musulman rêve de faire au moins une fois dans sa vie. Elle a évacué des centaines de sénégalais à l’étranger pour des soins de santé. 

J’ai moi même suivi des dossiers de sénégalais évacués au Liban pour des opérations du cœur, lesquelles opérations coûtent pas moins de cinq millions de francs, aidée en cela par des personnes totalement désintéressées. Elle l’a fait sans tambour, ni trompette. A chaque fois que la Fondation reçoit des dons en nature, ils sont aussitôt redistribués, du riz à l’huile, du sucre ou savon en passant par de l’eau minérale. Et ses donateurs contrairement à ce que certains pensent, n’ont aucun intérêt dans les commandes ou marchés publics. C’est d’ailleurs le lieu ici de remercier de riches libanais comme les Choubassy, Farès, Attal ou Haidouz qui depuis quatre ans accompagnent la Fondation dans la discrétion absolue sans même rencontrer la première dame. Ce sont des industriels qui vendent des produits de grande consommation et qui pensent à ces sénégalais qui n’ont rien. Il y a beaucoup de sénégalais autochtones, qui gèrent des structures similaires mais posent des conditions avant de faire des dons. Marème qui n’accepte en rien la compromission a toujours rejeté de manière élégante de telles donations car la Fondation qu’elle dirige ne veut aucune tâche dans sa gestion et aucune aide intéressée. Il est même arrivé que le vice-président, Alioune Fall rabroue certaines personnes qui ont osé faire ce genre de proposition.

J’ai été particulièrement choqué par les propos d’un certain Mody Niang. Ce dernier n’a aucune forme de courage. A ce dernier je voudrais demander si pendant tout le temps que le président Wade était au pouvoir ne recevait-il pas de subsides de la part d’un leader de l’opposition qu’il n’a jamais attaqué d’ailleurs dans ses écrits ? Je pose une question. Répondez par oui ou par non. Je suis complètement outré du fait que ce dernier, dès qu’il a été casé à l’OFNAC où il percevait un gros salaire s’est tu. Et dès qu’il sentait qu’il n’avait plus sa place au sein de cette dernière, il a démissionné pour replonger dans ses délires.

A Mody Niang et ses semblables, si Marème Sall vous dérange pour sa générosité, c’est franchement votre problème. La Fondation reçoit énormément de dons car contrairement à ce que vous pensez il y a chez certains sénégalais, comme cités plus hauts, et des étrangers, le sens du partage. Demandez aux populations de Nagaparou, de Somone et de la Petite Côte, les ambulances que la première dame leur a offertes après les avoir reçues de généreux donateurs désintéressés et qui ont permis de sauver des centaines, même des milliers de vie, car auparavant, il fallait souvent qu’une ambulance vienne de Thiès pour évacuer des malades mourants. Aujourd’hui, ces deux villes ont des ambulances qui font la fierté des habitants.  Je prends ces deux cas, mais il y en d’autres ambulances dans d’autres zones du pays.

La Fondation Servir le Sénégal a évacué à l’étranger durant ces dernières années plusieurs centaines de personnes, des personnes anonymes, qui ne sont pas de l’APR, ni de la mouvance présidentielle. Ce sont de simples sénégalais qui ont sollicité la première dame. Nous payons chaque semaine des ordonnances, des frais d’hospitalisation, nous achetons des médicaments. Faites un tour au siège de la Fondation, à l’annexe de la Présidence, vous verrez qu’il y a des centaines de demandes chaque jour, de sénégalais qui cherchent de l’aide. La première dame sait qu’elle ne peut pas satisfaire toutes ces demandes, mais essaie de faire de son mieux. Ce ne sont pas des milliards, ni des centaines de millions car cher Mody une première dame peut aider un sénégalais à acheter une ordonnance de 50 000 francs. Combien de gens meurent pour un rien ? De toute façon, toi et tes semblables vous n’avez jamais réglé le problème de personne. Soulager une personne ne demande pas des milliards. Donnez 10 000 francs à une personne malade peut le sauver. Vous ne l’avez jamais fait car vous n’en avez pas le cœur, rien qu’à regarder votre faciès. Il faut être généreux dans la vie. Ne dites surtout pas qu’elle dépense l’argent du contribuable, car la Fondation ne reçoit aucune aide publique. Nous ne bénéficions d’aucune faveur, ni de privilèges. D’ailleurs, il serait important de dire ici que le bureau de la Fondation, en passant de Alioune Fall, Penda Mbow, Moustapha Diakhaté, moi-même et tous les autres qui le composent, nous avons refusé dès le départ de prendre un salaire. Nous aidons une sœur qui veut aider les sénégalais. Je ne pense pas que toi Mody que tu sois capable de renoncer à un salaire au nom de l’intérêt général. Les personnes que tu appelles dame de compagnie l’ont fait car contrairement à ce que tu penses, ce sont des personnes de valeur qui entourent la première dame. 

Cette dame continuera à aider et à donner. Et cela n’a pas commencé aujourd’hui. Vous ne l’empêcherez pas de médiatiser ses actions. Je vous signale que cette médiatisation ne touche même pas 0, 1% de ces actions. Les sénégalais méritent ce que Marème fait. Ils méritent un camion médicalisé qui fait le tour du pays pour soigner les personnes malades. Les sénégalais méritent un camion de glace pour soulager certains qui n’arrivent pas à boire de l’eau fraîche après une rude journée de jeûne. D’ailleurs, nous avons distribué près de 100 000 kits de Ndogou durant le ramadan. En France, ce sont les Restos du cœur qui le font, ici c’est Servir le Sénégal qui est à l’honneur. Que cela plaise ou non, nous continuerons à donner à manger, à boire aux sénégalais qui n’ont pas les moyens. Ce n’est ni faute de Marème, ni la faute de son mari. Nous sommes un pays pauvre, nous travaillons pour sortir de la pauvreté, mais dans gens comme toi veulent nous enfoncer car vous voyez des problèmes partout. A chaque fois que Mody ou de ses semblables écrira, je vous répondrais s’il plait au Bon Dieu. Vous n’avez jamais rien fait de bon dans la vie et vous n’en ferez jamais car vous avez le cœur serré. 

La Fondation Servir le Sénégal ne reculera pas. Ses membres sont de dignes sénégalais qui ont fait plus que toi et Mody pour le Sénégal. Accompagnés de Marème Sall, nous ferons des puits, des forages et nous continuerons à donner ce que nous recevrons de nos généreux donateurs. Nous ne détournerons rien et tout sera redistribué aux populations. 

Marème continuera à rester proche des sénégalais. Elle ira où elle voudra au Sénégal. Elle n’a pas de sens interdit. Elle rentrera dans les maisons des sénégalais démunis et les soulagera. Rien ne l’arrêtera, dites ce que vous voulez mais vous nous trouverez en face. Vous n’avez encore rien vu de ce qu’elle fera de bon pour les sénégalais démunis qui n’ont jamais intéressé de beaux parleurs comme vous. 

El Malick Seck-Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès
Jeudi 6 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par killah le 06/10/2016 14:41
Ta la bouche pleine... li rek nga mena wah ... ngay melni mbam ni.... niak diom

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016