Lady Gaga s'engage contre les violences sexuelles sur les campus américains


Lady Gaga s'engage contre les violences sexuelles sur les campus américains

Intitulé "Assez, c'est assez !", le projet de loi du DémocrateAndrew Cuomo veut combattre les trop nombreuses agressions sexuelles sur les campus universitaires aux Etats-Unis. Depuis quelques années, ces dernières se multiplient au point qu'aujourd'hui, une étudiante sur cinq en est victime. Lady Gaga et le gouverneur de l'Etat de New York se sont donc associés pour demander l'accélération du vote sur le projet de loi qui vise à lutter contre ce harcèlement. "Aujourd'hui, trop d'étudiants subissent des agressions sexuelles, trop peu d'assaillants sont poursuivis et, bien trop souvent, les victimes n'ont pas assez de ressources et de soutien", déplorent l'homme politique et la chanteuse, dans un billet publié dans le magazine Billboard.

Le gouverneur souhaite renforcer les dispositions législatives actuelles en vigueur sur les campus universitaires publics et privés de New York : moins de 5 % des viols sur les campus sont signalés, et seuls 16 % des victimes reçoivent un soutien, constatent les signataires de la tribune de Billboard"Rendant une mauvaise situation encore pire, les établissements qui craignent de mauvaises retombées publicitaires pour leurs écoles ne signalent pas les agressions à la police"indiquent Lady Gaga et Andrew Cuomo. Le projet de loi du gouverneur veut garantir à chaque étudiant de l'Etat de New York une protection législative en cas d'agression.
Une décision avant la fin de la législature

Le projet, déposé au mois de février dernier, n'a toujours pas été voté. Il va falloir faire vite car la législature de l'état prend fin le 17 juin prochain. Evidemment, la participation de la chanteuseLady Gaga ne peut faire que renforcer le processus de décision et la star est particulièrement concernée. En décembre 2014, elle avait dévoilé avoir subi une agression sexuelle par un producteur de l'époque, alors qu'elle n'avait que 19 ans. 
Source: Closer

Vendredi 12 Juin 2015




Dans la même rubrique :