La vie bling-bling de 50 Cent n’est qu’une illusion


La vie bling-bling de 50 Cent n’est qu’une illusion

Nous vous en parlions il y a peu  : 50 Cent s'est déclaré en "faillite personnelle". Une nouvelle qui a de quoi surprendre si l'on en juge par son style de vie et ses aptitudes de business man. Appelé à comparaître au tribunal, Curtis Jackson est passé aux aveux : ses attributs de richesse ne sont souvent là que pour faire illusion.

S'il admet tout de même avoir récemment dépensé de l'argent dans un club de strip-tease en Floride ou s'être acheté une nouvelle Rolls (après en avoir revendu deux autres), l'état de ses finances actuelles ne lui permettrait pas de payer les 5 millions de dollars (4,6 millions d'euros) qu'il a été condamné à verser à Lastonia Leviston, une ex du rappeur Rick Ross dont 50 Cent a diffusé une sextape. Alors que le magazine Forbes évaluait en mai la fortune de 50 Cent à 155 millions de dollars, son avocat a déclaré devant la cour que le compte en banque de son client était bloqué à 4,4 millions de dollars.

Rapportés par Business Insider, les propos du rappeur nous en apprennent plus sur les dessous de son attitude bling-bling. "Je rends toujours les bijoux et les voitures aux magasins", assure-t-il, alors que son Instagram est parsemé de montres en or et de grosses cylindrés. Ses 38 millions de disques vendus ? "Je touche 10 cents pour chaque." Ses deux rôles au cinéma cette année, dans Spy et Southpaw ? Il n'a touché "que" 100 000 dollars pour les deux (soit, tout de même, près de 2 fois le revenu médian moyen annuel d'une famille américaine en 2013). Quant à la série qu'il coproduit et dans laquelle il joue, Power, les deux premières saisons lui ont rapporté 300 000 dollars. Autant de détails qui inquiètent le rappeur sur la valeur de sa "marque", et dont la publicité le font regretter de ne plus être  "aussi cool que la semaine dernière".

Le monde

Mercredi 22 Juillet 2015




Dans la même rubrique :