La séquence de Fox News où Donald Trump a vu un attentat en Suède

Lors d'un discours prononcé samedi en Floride, Donald Trump a fait référence à un incident terroriste qui s'était déroulé la veille en Suède. Sauf que ce fameux incident n'a jamais eu lieu. Le président américain affirme s'être appuyé sur un reportage de la chaîne Fox News, qui accusait les réfugiés d'être responsables de l'augmentation de la violence et des viols au pays.


Samedi, Donald Trump a évoqué la Suède lorsqu'il était interrogé sur la sécurité en Europe. "Regardez ce qui s'est passé la nuit dernière en Suède. La Suède, qui pourrait le croire? Ils ont accueilli des migrants en grand nombre, ils ont des problèmes qu'ils ne pensaient pas possibles", a lancé le président américain, faisant allusion à une attaque terroriste.

Sauf que le pays n'a évidemment connu aucune attaque. Le milliardaire s'est basé sur un reportage de Fox News, comme il l'a lui-même précisé sur Twitter, plateforme devenue incontournable dans sa communication. "Ma déclaration sur ce qui se passe en Suède faisait référence à un reportage de Fox News sur les immigrés et la Suède."

Dans cette fameuse séquence diffusée vendredi soir, la chaîne ultra-conservatrice Fox News donnait la parole à l'auteur d'un documentaire sur des violences en Suède. Selon lui, le gouvernement passait sous silence certains viols pour préserver l'image de réfugiés. 

Plus de viols en Suède? Vraiment?

Le site Vox, relayé par le Huffington Post, rappelle que ces informations ne sont absolument pas fondées. Le journaliste canadien Doug Saunders a ainsi rappelé que si le nombre de viols étaient élevés en Suède, c'est aussi parce que la qualification juridique du viol est beaucoup plus large dans ce pays. "Il y a énormément d'exagérations autour de quelques faits isolés, et dire que c'est lié à l'immigration est, en gros, totalement faux", commente un criminologue de l'université de Stockholm.

En outre, le New York Times a également mené son enquête. Le journal y explique sur les victimes en Suède ont davantage tendance à porter plainte que dans d'autres pays. Fake news donc.
Lundi 20 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :