La réplique de l’AFP au PS, sujet dominant de l’actualité


La réplique de l’AFP au PS, sujet dominant de l’actualité
La réplique de l’Alliance des forces de progrès (AFP, opposition), suite à la sortie du Parti socialiste (PS, opposition) après le blocage dans les négociations pour la désignation du candidat de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal, a retenu ce vendredi l’attention d’une bonne partie de la presse quotidienne.

A ce propos, Walfadrji note que ‘’c’est l’escalade verbale’’ entre les deux partis ‘’qui ont présenté des candidats à la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo’’.

Le journal écrit qu’’’après les multiples sorties médiatiques des socialistes, dont Aïssata Tall Sall, le porte-parole du PS, affirmant que Ousmane Tanor Dieng, leur candidat, est meilleur que son rival Moustapha Niasse et qu’il ne désistera pas au profit de ce dernier, les Progressistes les invitent à honorer +leurs engagements+, en acceptant le verdict du groupe de facilitation […]’’.

La déclaration de l’AFP fait aussi la principale une du Populaire. ‘’Polémique autour de la candidature de l’unité : l’AFP dénonce +l’amalgame+ d’un +discours incongru et solitaire+’’, titre le journal.

Le Populaire indique que le texte rendu public par le parti de Moustapha Niasse ‘’sonne comme une réplique aux socialistes qui refusent de se désister par rapport à la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal’’.

‘’Depuis quelques jours, les Sénégalais suivent attentivement l’évolution du dossier de la candidature de l’unité et du rassemblement, au sein de la coalition Bennoo Siggil Senegaal. A cet égard, les prises de positions et déclarations se succèdent, tendant à laisser croire que deux protagonistes bloquent, ensemble, la situation. Ce n’est nullement le cas’’, peut-on ainsi lire dans le texte.

L’absence d’un consensus entre le PS et l’AFP sur la candidature unique fait dire au chroniqueur du journal Mame Less Camara que ‘’Bennoo Siggil Senegaal, l’aile politique et partisane des Assises nationales, n’était pas prêt et ne semble pas l’être encore, à rencontrer l’histoire un certain 26 février 2012’’.

Abondant dans le même sens, l’As indique que ‘’Niasse et Cie dégagent toute responsabilité quant au blocage dans le choix du candidat de Bennoo’’. Dans sa manchette, Le Journal Thiey souligne que ‘’l’AFP désigne le PS sans le nommer’’.

A propos de la candidature de cette coalition, Amy Cheikh Yaba Diop, coordonnatrice des femmes de l’AFP à Diourbel, est catégorique. ‘’Tanor candidat, c’est l’échec à l’avance’’, prévient-elle dans les colonnes de l’Office.

Mais selon le Messager, le leader de la Ligue démocratique (LD, opposition), Abdoulaye Bathily, trouve que Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse sont tous les deux responsables de la situation de blocage.

Quoi qu’il en soit, le quotidien EnQuête indique que ’’Moustapha Niasse se garde de +s’autoproclamer incontournable’’.

Dans un entretien accordé à l’Observateur, Mame Adama Guèye, démissionnaire de Bennoo Alternative, semble visiblement déçu par Bennoo. ‘’Les politiciens de Bennoo nous ont bernés’’, dit-il pour expliquer sa décision de quitter la coalition Bennoo Alternative.

La presse quotidienne s’est également intéressée à ce que certains qualifient de ‘’dégâts collatéraux’’ du meeting du 23 octobre à Bambey.

A ce propos, Walf Grand Place signale que ‘’le commandant de la gendarmerie a été muté’’ et le patron de la Brigade mobile de sûreté (BMS) ‘’relevé de ses fonctions et mis à la disposition de la hiérarchie’’. Commentant ces décisions, le journal estime que ‘’le maire Aïda Mbodji qui avait dénoncé le comportement de la gendarmerie qu’elle accusait de rouler pour l’opposition a vraisemblablement fini par obtenir gain de cause’’.

Mais selon la Tribune, outre le comandant de la gendarmerie et le responsable de la BMS, le préfet a aussi été relevé de ses fonctions.

Faisant bande à part, le Soleil relève une ‘’nette amélioration dans l’approvisionnement en électricité’’, soulignant que ‘’le Plan Takkal a permis à la SENELEC d’assurer sa production électrique, mais aussi de réaliser une marge de 40 mégawatts’’.

( APS )
Vendredi 4 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016