La presse quotidienne pleure l’élimination des Lions à la CAN


La presse quotidienne pleure l’élimination des Lions à la CAN
L’élimination de l’équipe nationale du Sénégal au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations, après seulement deux matchs, fait la une de la quasi-totalité des quotidiens de ce jeudi avec des commentaires qui rendent compte de la désillusion des joueurs et de leurs supporters. L’équipe du Sénégal est partie ‘’du rêve au cauchemar’’, titre le quotidien sportif Stades. ‘’Le Nzalang foudroie les Lions’’, affiche le journal qui se demande si le sélectionneur de l’équipe Amara Traoré doit être démis après avoir échoué à atteindre l’objectif des demi-finales. Walf Sports entraîne ses lecteurs dans ‘’les coulisses d’un drame’’, photos de Lions médusés à l’appui. Le quotidien sportif du groupe Walfadjri raconte le ‘’cafouillage au départ de l’hôtel’’, le ‘’match raté’’, l’élimination et les pleurs des Lions… ‘’Les +Zéros+ rentrent à la maison’’, titre Sud Quotidien, affichant à sa une des photos de Demba Bâ ‘’désorienté’’, Issiar Dia ‘’désemparé’’ et Kader Mangane ‘’abattu’’. ‘’Le peuple sénégalais a nourri le rêve d’accueillir, à l’issue de la CAN, les +Lions+ en héros, écrit le journal. A place, ce sont des +zéros+ qui ont réussi l’exploit d’être éliminés au premier tour. Deux matchs, deux +zéros+ au compteur. Pathétique !’’ Pour Direct Info, cette élimination des Lions du Sénégal est une ‘’catastrophe’’. Elle va compliquer la vie au président Wade, renchérit Walf Grand-Place, rapportant les analyse de Serigne Mor Mbaye (‘’Dieu a voté pour l’avenir des Sénégalais’’), Djiby Diakhaté (‘’On va avoir un autre Y en a marre’’). Le mouvement ‘’Y en a marre’’, lui, en fait porter le chapeau au président Wade. Les Lions, ‘’foudroyés par le tonnerre’’, sont ainsi éliminés ‘’sans gloire’’, indique pour sa part L’AS. Selon le journal, ‘’la pilule est d’autant plus amère à avaler que la dose fatale qui a mis les Lions hors de course a été administrée par l’équipe considérée comme la plus faible du groupe : la Guinée équatoriale, un novice dans la compétition’’. S’intéressant aux réactions des principaux concernés, L’AS cite l’entraîneur Amara Traoré (‘’Je ne considère pas que c’est un échec’’), le capitaine Mamadou Niang (‘’Tout le monde a sa part de responsabilité’’), Ferdinand Coly, coordonnateur de l’équipe nationale (‘’C’est un échec, il faut en tirer le bilan à tous les niveaux’’). Le Point du Jour parle d’humiliation. ‘’Humiliés et éliminés’’, souligne le quotidien, rappelant que c’est ‘’une équipe qu’on attendait beaucoup et qui est loin d’être à la hauteur’’. Pour Thiey Le journal qui fait dans la chanson, ‘’le Lion est mort ce soir’’. L’Office souligne que c’est la foudre qui a écrasé les Lions. ‘’Un vif sentiment de frustration de l’entraîneur Amara Traoré qui n’a pas, pour autant, manqué de saluer la prestation de ses joueurs’’, écrit ce quotidien. Siweul se contente d’annoncer que les Lions sont éliminés, Le Pays relevant que l’équipe nationale ‘’sort par la petite porte de la CAN’’ et dit ‘’adieu Bata’’, ville équato-guinéenne dans laquelle est logée leur poule. Le Pays cite Amara Traoré qui dit que les Lions du Sénégal n’étaient pas les favoris. Le quotidien signale que le joueur Guirane Ndaw a piqué une crise après le match perdu face à la Guinée équatoriale, annonçant en même temps ‘’un déballage pire que +Caire 86+’’. ‘’Naufrage !’’, titre Enquête avec une photo du sélectionneur Amara Traoré, tête baissée. Le journal reprend des mots de Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille, pour qui cette élimination de l’équipe du Sénégal est ‘’une honte’’. C’est ‘’le coup de tonnerre’’, écrit l’envoyé spécial d’Enquête à Bata, qui souligne que les Lions ont été ‘’incapables de battre une vaillante équipe de Guinée équatoriale’’ et sortent part la petite porte dans une compétition où ils étaient annoncés parmi les favoris. ‘’Désillusion’’ est le gros titre à la une de Rewmi quotidien qui parle de ‘’la fin’’. Le Populaire parle d’un Sénégal ‘’invalidé’’, tandis que Walfadjri parle de ‘’deux gifles puis… retour à la maison’’ pour les Lions. Le billettiste du Populaire parle de défaite ‘’inqualifiable dans tous les sens du terme. ‘’Le foot ce n’est pas sur le papier, mais bien sur le gazon et le ballon, lui, il est rond et adore ceux qui savent bien le botter’’, dit-il.
APS
Jeudi 26 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016