La presse commente la nomination de Soumaré et la limitation des partis


La presse commente la nomination de Soumaré et la limitation des partis
Les quotidiens dakarois parvenus mercredi à l’APS commentent la volonté du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, de limiter le nombre de partis politiques au Sénégal et la nomination de l’ancien Premier ministre sénégalais Cheikh Hadjibou Soumaré à la tête de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Rendant compte du vote du budget du ministère de l’Intérieur, mardi, à l’Assemblée nationale, le Messager informe que Ousmane souhaite ‘’mettre fin à la prolifération’’ des formations politiques dont le nombre s’élève aujourd’hui à 173 au Sénégal.

Le Soleil se fait lui aussi l’écho de cette sortie du ministre de l’Intérieur. Le journal souligne que Ousmane Ngom est ‘’pour une limitation démocratique du nombre de partis’’.

Citant le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, le Soleil qui révèle que ‘’huit milliards FCFA’’ seront dégagés pour ‘’le traitement des chefs de village, précise que ‘le Sénégal compte 15. 482 associations, 356 syndicats dont 18 centrales et 173 partis politiques’’. ‘’Ce n’est pas raisonnable’’, a jugé le locataire de la place Washington.

Dans sa manchette, Express News souligne que selon le ministre de l’Intérieur, ‘’la prolifération anarchique des partis politiques empêche leur financement par l’Etat’’.

Dans ce même sillage, Siweul Quotidien écrit que ‘’l’Etat a décidé de sévir en appliquant une +limitation démocratique+ des formations politiques’’. Le journal explique que ‘’l’on parviendra ainsi plus facilement au financement des partis par l’Etat ainsi que la définition du statut du chef de l’opposition prévue de longue date par les gouvernements successifs’’.

La déclaration du ministre de l’Intérieur suscite l’interrogation de Sud Quotidien. ‘’Qui a peur du nombre ?’’, questionne le journal, estimant que ‘’dans le contexte préélectoral, la question du bulletin unique agitée par l’opposition et le collectif des organisations de la société civile, d’une part, le questionnement gouvernemental sur le nombre de partis politiques, d’autre part, peuvent constituer une nouvelle ligne de fracture entre le pouvoir et ses adversaires’’.

Selon le journal, ‘’le président d’honneur du PIT n’est +pas nécessairement contre, mais selon Amath Dansokho, seul le peuple souverain doit en décider’’. Sud ajoute que ‘’l’idée lancée par Ousmane Ngom a suscité quelques réserves jusque dans le camp de la mouvance présidentielle’’.

Sur un tout autre plan, Walfadjri indique que c’est ‘’le flou total’’ qui entoure la visite annoncée du président au Fouta. Selon le journal, ‘’à l’heure actuelle, aucun responsable libéral n’est capable de dire quand, où et comment se passera cette visite’’.

Au sujet de la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal, EnQuête signale révèle que ‘’les leaders du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng et de l’Alliance des forces de progrès (AFP, Mosutapha Niasse, étaient en discussion au domicile du professeur Abdoulaye Bathily, de la Ligue démocratique (LD) […]’’, dans le cadre d’une rencontre que le journal qualifie de ‘’dernière chance’’.

C’est dans ce contexte que Le Populaire annonce le lancement jeudi de la ‘’résolution’’ des forces vives de la Nation contre la candidature du président Wade.

La presse quotidienne commente aussi la nomination de l’ancien Premier ministre sénégalais à la tête de la Commission de l’UEMOA. ‘’Hadjibou Soumaré à la tête de la Commission de l’UEMOA’’, titre le Soleil, précisant qu’il ‘’succède ainsi au Malien, Soumaïla Cissé, candidat à la prochaine élection présidentielle de son pays’’.

‘’Présidence de la Commission de l’UEMOA : Hadjibou Soumaré au perchoir’’, renchérit le Pays. Néanmoins, tempère Le Quotidien, ‘’aucun officiel sénégalais n’a pu confirmer la nouvelle, tandis que le commissaire Sakho à Ouagadougou maintient sa plainte contre le gouvernement, bloquant de fait toute la procédure’’.

Abondant dans le même sens, l’AS qui parle de ‘’petits deals et grosses menaces à l’UEMOA’’, écrit que ‘’Abdou Sakho, l’actuel commissaire débarqué par Wade à la surprise générale, n’est pas prêt à lâcher prise’’. Le journal signale que ‘’le recours qu’il avait annoncé va finalement être déposé demain au plus tard’’, expliquant que ‘’s’il passe, l’UEMOA risque de se retrouver sans président de commission’’.

‘’Nommé président de la commission de l’UEMOA : Hadji Soumaré s’assoit sur un deal’’, commente L’Obseravteur, notant que ‘’sa nomination met fin à un long feuilleton, plein de rebondissements’’.

En sport, Stades annonce que les Lions joueront deux matchs amicaux contre la Tunisie et l’Afrique du Sud, en janvier prochain à Dakar, dans le cadre de la préparation de la CAN 2012.

( APS )
Mercredi 16 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016