La presse brésilienne sous le choc : "Schande der schandes"


La presse brésilienne sous le choc : "Schande der schandes"
Brésil-Allemagne ou la plus grande sensation de l'histoire du football. Plus personne ne danse la samba au pays de la caipirinha. Petite revue de presse.
"Massacrado". "A Folha de Sao Paulo" n'a pas hésité à parler de "massacre" en première page de son journal. "Le football brésilien a été réduit à de la poussière", écrit Juca Kfouri, l'un de ses journalistes dans son édito. En y ajoutant une photo de Luis Felipe Scolari montrant le chiffre sept avec ses mains à Bernard. "Les sept erreurs du Brésil".
 
"Globo Esporte" a choisi la langue allemande pour résumer cette humiliation: "Schande der schandes" (ndlr: "La plus grande honte des hontes). Le média brésilien a aussi opté pour le hashtag #ICantBelieveIt.
 
"O Globo" charge Luis Felipe Scolari, le grand responsable de ce naufrage. Idem pour le site "Estadão" qui évoque une "humiliation historique".
 
Pour "Lance!", il s'agit tout simplement de la "plus grande honte de l'histoire". "Les absences de Neymar et de Thiago Silva auraient pu être une raison acceptable. Mais pas pour ce que nous avons vu hier: la pire défaite dans l'histoire glorieuse du quintuple champion du monde."

7sur7.be
Mercredi 9 Juillet 2014




Dans la même rubrique :