La première étape pour le développement ’’passe par le départ de Wade’’, selon Bamba Dièye


La première étape pour le développement ’’passe par le départ de Wade’’, selon Bamba Dièye

La première étape pour le développement du Sénégal ’’passe par le départ du président Abdoulaye Wade du pouvoir’’, a estimé Cheikh Bamba, candidat de la coalition "Bennoo Jubël" à l’élection présidentielle du 26 février prochain.

Cheikh Bamba était vendredà Mbour (ouest) où il a présenté ses condoléances à la famille de l’étudiant Mamadou Diop, tué récemment lors d’une manifestation du mouvement des forces vives du Sénégal (M-23).

"Avec tout ce qu’Abdoulaye Wade a fait de mauvais dans ce pays, il n’acceptera jamais de perdre l’élection présidentielle. Nous voulons avoir un Sénégal émergent et nous ne pouvons pas développer le Sénégal si les bases des valeurs sont faussées’’, a dit M. Dièye ;

’’Lle Sénégal a tout donné à Wade. De grâce, laisses-nous un pays en paix", a-t-il lancé au président sortant dont la candidature es toujours contestée par le M23, malgré sa validation par le Conseil constitutionnel.

’’Pour que force reste à la loi au Sénégal, il faut que la Charte fondamentale qui se trouve être la Constitution soit respectée par tous’’, a ajouté le maire de Saint-Louis.

"Notre présence aujourd’hui à Mbour est un signal fort pour dire qu’en réalité le projet d’Abdoulaye Wade n’est pas arrivé à sa fin puisqu’il (Wade) n’a pas encore atteint son objectif de rester président de la République. Le nôtre est en cours, puisque nous avons la volonté de l’empêcher d’être le prochain président de la République du Sénégal. Et notre engagement est un engagement citoyen", a signalé Cheikh Bamba Dièye.

Chez feu Mamadou Diop, le candidat à l’élection présidentielle du 26 février prochain, ému, a prié pour "que le Seigneur l’accueil dans son immense paradis’’.

’’Que ses actes soient des actions de grâce et que son combat puisse se perpétuer surtout en direction de la jeune génération, puisqu’il était engagé jusqu’au bout et pour la bonne cause", a dit Cheikh Bamba Dièye.

APS

 

Samedi 11 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016