La politique et la crise à l’écurie Boul Falé à la une


La politique et la crise à l’écurie Boul Falé à la une
Les sujets politiques et la crise au sein de l’écurie Boul Falé ont retenu l’attention des quotidiens dakarois parvenus lundi à l’APS.

Parlant de l’exploitation des terres de l’Ile à morphil, Walfadjri indique que le président Wade a ’’encore brocardé le régime socialiste’’, samedi, lors d’une visite dans le Fouta (nord). Mais selon le journal, ‘’à force de maculer le bilan de ses prédécesseurs, Me Wade a fait une glissade, sorte d’aveu d’échec’’.

Le sujet fait aussi la Une de Express News. ‘’Les Foutankés promettent de réélire le président Wade en 2012’’, titre le journal, soulignant que ‘’c’est une forte mobilisation que lui ont réservé [les populations] qui, en ordre de bataille, ont décidé de [lui] montrer toute leur reconnaissance […] en le réélisant en 2012’’.

Toutefois, Sud Quotidien indique que son parti, le PDS, ‘’devra batailler ferme contre ses querelles intestines, contre son père fondateur, Me Wade, contre sa cinquième colonne (les transhumants) et alliés, et contre l’opposition […]’’.

La presse quotidienne est aussi revenue sur l’inauguration du siège de Fékké Ma Ci Boolé, le mouvement citoyen du chanteur Youssou Ndour.

‘’Candidature pour 2012 : Youssou Ndour dit tout… et ne fait rien’’, écrit Walfadjri dans sa manchette, expliquant que ‘’ceux qui s’attendaient à entendre le musicien et hommes d’affaires […] déclarer sa candidature à la présidentielle de 2012 sont restés sur leur faim’’. Selon le journal, ‘’Youssou Ndour continue à maintenir le suspens sur sa candidature annoncée dans la presse’’.

Dans le même sillage, Le Quotidien indique qu’’’il faudra encore patienter pour savoir si le célèbre chanteur […] sera candidat à la prochaine Présidentielle’’.

Le journal signale cependant qu’il a ‘’donné rendez aux Sénégalais le 2 janvier’’, tout en leur demandant de ‘’refuser de vendre [leur] dignité, [leur] carte d’électeur’’.

Citant le chanteur, L’Observateur écrit qu’’’il n’y a pas d’université où on forme des présidents’’. Le chanteur ajoute : ‘’Le 02 janvier, je fais mon entrée dans l’arène politique’’.

En attendant, Walf Grand Place fait remarquer que ‘’le musicien n’a pas fait dans la langue de bois’’, notant qu’il a ‘’vertement critiqué la gestion du pays par le pouvoir en place’’.

Le journal ajoute qu’il s’est aussi dit ‘’prêt à se débarrasser de son costume d’artiste pour se frotter aux politiques’’.

Revenant sur le blocage dans les négociations pour la désignation d’un candidat de l’unité et de rassemblement au sein de Bennoo Siggil Senegaal, L’Observateur écrit que ‘’Amadou Mahtar Mbow (président des Assises nationales) renvoie les candidats à leurs responsabilités’’.

La crise au sein de l’écurie Boul Falé fait aussi la une des quotidiens dakarois. Notant que ‘’c’est la guerre contre Tyson’’ et que ‘’le déballage commence’’, Walf Sports signale à ce propos la contre-attaque du président de cette écurie. ‘’Tyson n’a ni les capacités ni l’autorité de me limoger’’, déclare Alioune Gningue dans un entretien accordé au journal.

Les propos de M. Gning figurent aussi à la une de l’Observateur. ‘’C’est Tyson qui doit être limogé pour insuffisances de résultats’’, estime-t-il. Et dans les colonnes de Sunu Lamb, il affirme que ‘’Tyson est au cœur de l’affaire Eumeu-Atta’’.

( APS )
Lundi 28 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016