La panique s'empare de la Grèce.


La panique s'empare de la Grèce.
Berceau de la démocratie, la Grèce patauge depuis plusieurs mois dans un marasme économique et politique inextricable.  La rumeur d'une sortie de la zone euro s'est amplifiée et la panique s'est emparée des grecs. Les banques sont prises d'assaut par la population et en quelques jours, c'est près d'un milliard d'euros en espèces qui a été retiré des comptes. Les coffres-forts se vendent comme des petits pains et les fournisseurs sont pratiquement en rupture de stock. Quand la confiance s'en va, c'est tout le système qui s'effondre. La Grèce s'enfonce inexorablement dans l'inconnu.  D'après les spécialistes, une des premières conséquences de l'abandon de la zone euro pour une monnaie nationale forcément affaiblie serait une baisse de 40 à 60 % du pouvoir d'achat des grecs. 
Vendredi 18 Mai 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016