"La paix se gagne et le feu ne s'éteint pas par le feu" (Cardinal Théodore Adrien Sarr )


"La paix se gagne et le feu ne s'éteint pas par le feu" (Cardinal Théodore Adrien Sarr )

L’archevêque de Dakar, le cardinal Théodore Adrien Sarr, a lancé, dimanche à Ziguinchor (Sud), un appel à tous les protagonistes de la crise en Casamance, en leur rappelant qu"on n’éteint pas le feu par le feu".

‘’En ce 1er janvier 2012, je suis venu donc venu prier avec vous, pour la paix en Casamance, pour la paix au Sénégal en cette période de fortes tensions sociales et politiques’’, a-t-il dit dans son homélie lors d’une messe à la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la paix.

Il a ajouté : ‘’Mais, je viens aussi lancer des appels à nous autres les hommes ; lancer un appel aux protagonistes du conflit en Casamance, aux gouvernements du Sénégal, aux deux pays voisins du nôtre, la Gambie et la Guinée-Bissau, à nous tous citoyens et citoyennes de notre cher pays."

‘’A vous protagonistes du conflit en Casamance, on n’éteint pas le feu par le feu. En cette Cathédrale, j’ai une pensée pieuse pour toutes les victimes, souvent jeunes, à la fleur de l’âge, espoirs de leurs familles, qui sont tombées sur le champ de bataille’’, a-t-il encore déclaré.

Selon lui, cette crise casamançaise "aura malheureusement engendré de nombreuses et lourdes souffrances sociales. Elle aura tragiquement éliminé beaucoup d’emplois, et d’autres activités économiques’’.

‘’Voilà pourquoi j’en appelle au dialogue entre les protagonistes de ce conflit qui a trop duré’’, a-t-il ajouté, en leur suppliant de s’engager à faire taire les armes pour qu’il n’y ait plus de morts en Casamance.

‘’La résolution de cette crise n’est pas indépendante de notre volonté", a-t-il dit en s’adressant en particulier au gouvernement sénégalais.

Il a dénoncé ‘’l’appétit monstrueux de certains spéculateurs, les mensonges qui ont envenimé cette crise, la négligence et la mauvaise foi de certains responsable dans la gestion de cette crise’’.

Le cardinal Sarr a invité les gouvernants à prendre toutes les dispositions pour le retour définitif de la paix en Casamance, ajoutant : ‘’La paix se gagne : qu’ils se battent maintenant pour la paix en Casamance.’’

Il a invité la Gambie et la Guinée-Bissau, pays voisins du Sénégal, à s’impliquer dans la résolution de ce conflit. ‘’Veillons à susciter entre nous, et en particulier chez nos enfants, nos jeunes, la culture de la paix et du respect du prochain’’, a-t-il dit.

‘’Vous êtes comme la colonne vertébrale pour le redressement de notre chère Casamance. Sans vous, nos efforts seront vains. Vous subissez plus que quiconque les conséquences de cette guerre. Aidez-nous, je vous en supplie’’, a-t-il lancé aux femmes.

C’est le Pape Paul VI qui, en 1968, a pris la décision de faire du 1er janvier de chaque année, une Journée mondiale de la paix pour l’Eglise catholique, a rappelé le cardinal Théodore Adrien Sarr.

Dimanche 1 Janvier 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016