La nouvelle mesure de Trump contre les immigrés illégaux

L'administration Trump a annoncé jeudi qu'elle mettait un terme à une directive datant de l'ère Obama, qui devait permettre à des millions d'immigrants illégaux, parents d'enfants nés aux Etats-Unis, de demeurer dans le pays.


La nouvelle mesure de Trump contre les immigrés illégaux
Le décret dit Dapa (Deferred Action for Parents of Americans and Lawful Permanent Residents) était une des mesures phares mises en place pendant la précédente administration, dans le but d'empêcher la séparation des familles d'enfants nés aux Etats-Unis -et étant donc automatiquement Américains- et d'aider les parents à éviter la déportation.

Obstruction
Le décret n'avait jamais été mis en application, 26 Etats ayant obtenu gain de cause devant la justice pour y faire obstruction. Ce décret aurait pu concerner jusqu'à quatre millions de personnes selon les estimations. Mais le ministère de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security), chargé d'appliquer les lois migratoires, a annoncé jeudi qu'il abrogeait ce décret, avec le soutien du département de la Justice. 

Quid des familles?
Le général à la retraite John Kelly, qui dirige ce ministère, n'a pas précisé si le gouvernement avait l'intention de remplacer le DAPA par une autre mesure qui permettrait aux familles vivant dans le pays depuis des dizaines d'années de rester unies et d'échapper à la déportation.

Jeunesse
Le DHS a cependant indiqué jeudi qu'il maintenait un programme de l'ère Obama connu comme le DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals) qui repousse les expulsions pour les immigrés sans papiers qui ont grandi aux Etats-Unis, leur accordant des permis de deux ans renouvelables. Ce programme visait à permettre à entre un et deux millions de jeunes qui sont arrivés de manière illégale aux Etats-Unis alors qu'ils étaient enfants de poursuivre leurs études.

Promesses de campagne
Donald Trump a promis durant sa campagne d'expulser la majorité des onze millions de personnes vivant illégalement aux Etats-Unis, même si nombre d'entre elles sont installées dans le pays depuis plusieurs décennies, ont des emplois stables et ont fondé une famille.
Vendredi 16 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :