La non déclaration à l'état-civil: une plaie pour le Sénégal.


La non déclaration à l'état-civil: une plaie pour le Sénégal.
DAKARACTU.COM  Au Sénégal, 45% des naissances et 75% des décès ne sont pas déclarés à l'état-civil. C'est l'amer constat de l'Organisation mondiale de la santé. Ces taux d'enregistrement très faibles sont un véritable problème pour le pays, même si les propres statistiques du Sénégal divergent sensiblement. Consciente de la gravité de la situation, la directrice du centre national d'état-civil, Mandiaye Ba, a affirmé: "Nous allons vers une campagne nationale d'enregistrement de toutes les naissances qui ne l'ont pas été jusqu'à présent." Dakaractu en profite pour souligner l'importance de ces déclarations pour l'avenir des enfants et pour leurs droits futurs. Ils grandissent ainsi sans existence administrative et démunis de toute pièce d'identité. Faute d'information, les parents n'ont pas conscience des handicaps que cette situation cause à leur progéniture. 
Vendredi 16 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016