La mort du djihadiste français Rachid Kassim confirmée par une comparaison d’ADN

Annoncée vendredi, la mort du djihadiste français Rachid Kassim a été confirmée par les forces américaines qui sont en Irak.


Les pincettes ne sont plus utiles pour parler de la mort du djihadiste français, Rachid Kassim. Les américains sont sûrs d’avoir éliminé ce partisan de l’Etat islamique, rendu célèbre par ses prêches radicaux et ses appels à commettre des meurtres dans les pays de la coalition internationale. 



Les américains avaient obtenu une photo du cadavre du djihadiste français visé par un drone vendredi 10 février à Mossoul, capitale de l’Etat islamique en Irak. Mais les forces américaines se sont définitivement fait une idée sur la mort de Rachid Kassim après avoir effectué une comparaison d’Adn effectuée avec le concours des français. Selon lci.fr visité à Dakaractu, le recruteur de jeunes aspirants djihadistes en France n’était pourtant pas une cible prioritaire pour les autorités françaises. C’est du moins ce qu’elles veulent bien faire croire. 

En revanche, les Etats-Unis avaient fini de lui coller l’étiquette de High Value Target (cible de haute valeur) et avaient à cet effet fait de son élimination une affaire d’Etat. 



Animateur d’une chaîne sur le réseau crypté Telegram, Rachid Kassim est l’inspirateur d’une série d’attentats qui a ensanglanté la France ces derniers mois. Piégé par des journalistes du magazine de France2 « Envoyé spécial », Kassim leur donnait des indications aux fins de les aider dans leur supposé projet d'attentat en France. 
Mercredi 15 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :