La mère infanticide présumée "n'avait pas de relation avec son médecin"

T.M., la femme de 35 ans suspectée d'avoir tué ses 3 enfants, âgés de 2, 4 et 6 ans, mercredi dernier à Lennik, n'a jamais eu l'intention d'en arriver à cette extrémité, a indiqué mardi son avocat, Me Frederick Clement de Cléty, devant la chambre du conseil de Bruxelles. Son mandat d'arrêt a été prolongé d'un mois.


La mère infanticide présumée "n'avait pas de relation avec son médecin"

Les trois petites filles sont décédées dans l'incendie d'une annexe de leur habitation, située à Lennik. Il est rapidement apparu que l'incendie avait été volontairement allumé, ce qui a conduit à l'interpellation de la mère des trois victimes. Cette dernière a été placée sous mandat d'arrêt pour assassinat.

Dans un premier temps, T.M. s'est refusée à tout commentaire, avant de se raviser. "Elle a admis avoir allumé l'incendie mais elle affirme qu'elle ne savait pas que les enfants étaient à l'intérieur. Ils y jouaient souvent. Mais ce jour-là, elle était seulement en colère contre son compagnon", a encore expliqué Me Clement de Cléty. 

Selon les avocats de la défense, la relation entre les deux partenaires était compliquée. "La police a dû intervenir au moins 25 fois au cours des années passées pour violences conjugales", a poursuivi Me Clement de Cléty qui a par ailleurs nié toute relation équivoque entre la mère des victimes et le médecin de famille. "Elle était sans doute d'humeur dépressive mais n'était pas réellement en dépression et n'était certainement pas agressive. Le rôle qu'ont joué les services sociaux dans toute cette histoire devra être mis en lumière par l'enquête judiciaire", a enfin indiqué l'avocat.

Mardi 17 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :