La lettre de condoléances de Cheikh Ameth Saloum Dieng à l’ambassadeur de la France


A Monsieur Christophe Bigeot ambassadeur
De la République de France au Sénégal

Objet : lettre de condoléances
Monsieur,

Permettez que je vous adresse au nom de l’union de la jeunesse musulmane Sénégalaise nos condoléances les plus attristées suite au lâche attentat perpétré à Nice.
Nous condamnons avec toute notre énergie et dénonçons en même temps cette barbarie sans nom. Ceux qui ont agi avec cette brutalité ne sont pas des Musulmans, car aucun musulman pénétré de foi et de paix qui sont les mamelles de cette noble religion ne saurait se comporter de la sorte.
Comme un animal sauvage. L’islam, c’est la paix, c’est la concorde et l’union des cœurs. L’islam ne prescrit à aucun musulman de lancer des bombes ou des voitures sur des foules innocentes.
Il est temps d’arrêter ces fous, ils n’ont ni foi ni loi, sauf la folie de commettre des crimes sur des innocents. Encore une fois nous condamnons et nous associons au deuil qui frappe la France.
Encore une fois non aux crimes gratuits.

Cheikh Ahmed Saloum Dieng
Pdt de l’Union de la Jeunesse Musulmane
Vice pdt de la commission communication
Du Magal de Touba
Jeunesseislam@yahoo.fr

Vendredi 15 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :