La jeunesse républicaine du département d'Oussouye en phase avec le président Macky Sall


L’engagement politique, le patriotisme et la responsabilité d’assurer un bien être aux générations actuelles et un avenir radieux aux générations futures constituent le champ d’action du Président de la République, Macky Sall. Convaincus du défi majeur que cela représente, la Convergence des Jeunesses républicaines (COJER) de l’Alliance Pour la République (APR) s’engage une fois encore à contribuer à façonner le destin de la République en gagnant le pari de l’engagement militant et de la mobilisation au service du Parti et de la Patrie. 

Toute la jeunesse revendique énergiquement cette grande mobilisation et se l'approprie.  
La jeunesse du Département d'Oussouye, se reconnaît dans ce noble combat et a su jouer pleinement, sans état d'âme, en son temps, sa partition. Elle est loin de regretter cette action qui est non seulement un combat de principe, mais la volonté de toute une jeunesse d’être debout comme un seul homme au côté du Président de la République et de le soutenir dans ses missions pour un SENEGAL Emergent.

Tout d’abord on voudrait profiter de cette occasion pour remercier ces hautes personnalités soucieuses du devenir de la jeunesse, qui ont reçus et soutenus la Jeunesse Républicaine du Département d’ Oussouye lors de la 4e Edition de l’Université Républicaine, regroupant la Jeunesse Républicaine de l’ensemble du Pays et de la Diaspora.

MrsSEKOU SAMBOU (PPDC), Mrs. MAMADOU KANA DIALLO (CESE), Maître SIDIKI KABA (Garde des sceaux, Ministre de la Justice), Mrs. OUMAR YOUM(Ministre Directeur du Cabinet du Président de la République), ABDOULAYE BADJI (Chef de Cabinet du Président de la République), Mrs SAMBA KANTE (Directeur Général de la SAED et Maire de la nouvelle commune de N'guer Malal, département de Louga) et Mrs DOUDOU KA(Administrateur Général du FONGIP) et Mrs. ABDOULAYE DIOUF SARR (Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire et fondateur du Mouvement National : Macky Perspective 2017, le MP17).

La 4e Edition de l’Université Républicaine, a été riche en enseignement non seulement par le Thème retenu pour cette 4eEdition : PSE & CONSENSUS NATIONAL avec l’intervention des différents Panélistes, mais aussi par le Discours du Chef de l’Etat qui exhorte sa Jeunesse au travail, qui nous a armés de courage et surtout qui nous a rendus fière d’avoir son Excellence comme Leader & Président.

La convergence de la Jeunesse Républicaine du Département d’Oussouye est en phase avec le Président de la République.On se retrouve comme toute la Jeunesse républicaine du SENEGAL et de la Diaspora dans son Discours plein de sagesse comme un père s’adressant à ses jeunes enfantsnous exhortant à avoir comme crédo le travail, humilité, respect et dignité, car c’est avec le travail qu’on pourra arriver à avoir un SENEGAL Emergent : 

Je le cite : « Faites du travail votre viatique, votre impératif au quotidien et votre éthique. Le travail vous libère. Il vous élève à la dignité humaine et vous donne le sentiment réel que vous êtes utiles à votre pays, à votre famille et à votre communauté… faites preuve d'humilité et de respect pour chaque Sénégalais. Eloignez-vous de l'orgueil et de l'arrogance… Considérez toujours l'homme ou la femme devant vous comme une dignité à part entière et non comme un moyen… Soyez fidèles à la vérité et refusez le simulacre. Soyez vous-mêmes car c'est dans l'authenticité que vous pouvez regarder votre peuple avec courage pour lui dire nos ambitions pour le pays, nos réalisations et nos perspectives ».

Nous Jeunesse républicaine du Département d’Oussouye, nous sommes plus que jamais engagé aujourd’hui à mener le combat, reprendre le flambeau, être les pieds et les mains du président au niveau du Département d’Oussouye.

Le président a mis en place un projet ambitieux qu’aucun autre chef d’état n’a pu faire, que lui y-est parvenu par sa vision, par sa sagesse, par ce qu’il a écouté le peuple lors de ses tournés dans l’ensemble du pays :                                                                                                      Je le cite « Dans mes tournées à l’intérieur du Sénégal, j’ai visité plus de 4000 villages, fait plus de 8000 Km en trois ans et demi ».                                                                                           Ce projet n’est rien d’autre que le PSE (Plan Sénégal Emergent), un projet qui va sortir le SENEGAL de son statut actuel et le hisser au rang des pays Emergent à l’horizon 2035.

L’appel du président Macky Sall à ses militants et aux alliés de descendre régulièrement sur le terrain pour diffuser les réalisations et les avantages du Plan Sénégal émergent semble ne pas tomber dans l’oreille d’un sourd. La preuve, la convergence des jeunesses républicaines du Département d’Oussouye va envahir le terrain, des programmes bien mûris seront déroulés ; des actions concertées seront menées afin derépondre à l’appel du Chef de l’Etat.

Nous la Jeunesse Républicaine du Département d’Oussouye, allons apporter notre pierre à l’édifice en vulgarisant, défendant les efforts et réalisations du Gouvernement qui matérialisent la vision du chef de l’Etat pour un SENEGAL Emergent à travers le :

✓ PSE     (Plan Sénégal Emergent)
✓ PUDC  (Programme d'Urgence de Développement communautaire) 
✓ PPDC  (Projet Pôle de Développement de la Casamance) 
✓ CMU   (Couverture Maladie Universelle) 
✓ BOURSES DE SECURITE FAMILIALES 
✓ CARTE D’EQUALITE DES CHANCES, pour ne citer que cela

On a dépassé la politique politicienne du Gouvernement «  WADISTE », qui disait à qui veut l’entendre : durant mon règne j’ai créée des milliardaires. Mais on se demande avec quel argent ? La réponse est claire, c’est avec l’argent du contribuable. C’est injustice car on doit se soucier de ses concitoyens qui sont aux confins du pays et non favorisé un clivage social, créant des riches d’un côté et accentuant la pauvreté de l’autre. Stop !! Plus jamais ça.

Mais aujourd’hui avec l’ambitieux Plan Sénégal Emergent, toute ces inégalité du régime de « Laye Diombor » seront corrigées, car ce Plan tire tout son sens de cette ambition qui met l'homme et l'intérêt général au centre des projets et programmes. Sa finalité est d'offrir à chaque Sénégalais les conditions d'accès à un minimum social obligatoire pour sa participation, en tant que citoyen, à la vie publique. C’est pour cela son Excellence Mrs le président de la république a misé pour un développement inclusif, qui consiste à s’assurer que tous les groupes marginalisés ou exclus sont parties prenantes dans les processus de développement. Ce dernier ne pourra réduire réellement la pauvreté que si tous les groupes contribuent à la création d'opportunités, partagent les bénéfices du développement et participent à la prise de décision. Le but du développement inclusif est de réaliser une société inclusive, capable de s’adapter aux différences et de valoriser la diversité.

On se rappel de son discours lors du lancement du PUDC, un discours de rupture, de renouveau pour un Sénégal Emergent avec l’ensemble de la population :                                  Je le cite « Au contact des populations, j’ai mesuré de près la pauvreté dans toute son expression. J’ai constaté des disparités persistantes liées à l’accès à l’eau potable, à l’électricité aux services sociaux de base et à l’enclavement. Nombre de nos localités n’arrivent pas à exploiter tout leur potentiel dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage, la pêche, les mines, l’artisanat et le tourisme, parce qu’elles demandent, ces localités enclavées, à être connectées aux circuits  de commerce et d’investissement, faute d’infrastructures adéquates (…) ».

On ne pourrait terminer nos propos sans lancer un appel à l’opposition en leur disant d’arrêter d’embrouiller l’opinion, de se mettre au niveau des radios et télés pour parler et sans rien dire, car ils n’ont rien à dire. Ils avaient mis notre économie à genou. Leur mentor déclarait haut et fort à qui veut l’entendre, que Macky Sall ne pourra pas payer le salaire des fonctionnaires après sa prise de fonction, juste pour montrer le marasme économique dans lequel ils avaient mis le pays, en dilapidant toute ces ressources. Vous avez dirigé le pays pendant 12 ans et quand on est arrivé au pouvoir, le taux de croissance de notre pays était de 1.5% environs. Nous avons en presque 3 ans, portés la croissance à plus de 6,5%Aujourd’hui avec les retombés de la campagne agricole, nous sommes prêts à revoir nos ambition à la hausse, car la croissance va dépasser nos prévision, on risque même de se retrouver à 7%.                                                                                                                                  Mais les cyniques comme vous les opposants, vous dites toujours à qui veut vous entendre, qu’on ne doit pas se glorifier de notre taux de croissance, car la croissance ne se mange pas. Mais ce que vous n’avez pas dit aussi à qui veut vous entendre, que sans cette croissance, on ne mangera pas aussi.

Vous avez mis beaucoup de programme dans le domaine agricole, mais vous n’avez jamais réussi, car y’avait pas de sérieux et de la rigueur, toujours mettant en avant les intérêts politiciennes. Nous avec nos programmes, c’est tout à fait le contraire, nos résultats obtenus en moins de 3 ans d’exécution au niveau de la production rizicole, au niveau de l’arachide au niveau des fruits et légumes montrent que le Sénégal est en train de monter sur une autre dimension malgré les changements climatiques. On a réussi ce que personne n’a pu faire depuis l’indépendance, cela prouve que nous travaillons et voulons faire de ce pays, un pays Emergent : plus de 2 millions de tonnes de céréales917.371 tonnes de riz et 1.121.474 tonnes d’arachides…                                                                                                                         Cette bonne performance est rendue possible grâce à la bonne pluviométrie et les décisions et mesures d’anticipation prises par le Gouvernement en matière de mise à disposition des intrants, de mécanisation et de maîtrise des itinéraires techniques de production.

Dans ma région naturelle la Casamance, beaucoup d’eau et du riz cette année, les riziculteurs de ma région sud affichent le sourire. Les prévisions fixent la production en riz à 80.000 tonnes cette année. Bientôt nous attendrons notre objectif en auto-suffisance en riz de 120.000 tonne à l’horizon 2017.

Il faut que l’opposition arrêter aussi de nous tympaniser avec le référendum. Cest un engagement qu’on a pris envers le peuple et le moment venu, vous verrez ce qu’on va faire. Nous on ne connait pas le « wax-waxet » qui était le slogan de votre leader et actuel papi de l’opposition.

Au leader de Rewmi, arrêter les attaques à tout bout de champ, sans fondement envers le président, juste par ce que vous n’avez aucun projet de société à présenter à la population. Lemieux c’est que vous vous taisezsinon on risque de vousapporter une réponse sanglante. Il faut qu’il comprenne que son Excellence Macky Sall est son président qu’il le veuille ou non, c’est la volonté du peuple, ce peuple même qui ne lui fait plus confiance, à chaque élection il perd du terrain et de la crédibilité. Il a été aux affaires, on sait de quoi il est capable, en un mot de rien du tout. Son seul bilan c’est le problème des chantiers de Thiès.

Quant au leader du « Grand Parti »  qui se permet d’aller au niveau du Saloum pour s’attaquer au chef de l’Etat et de ses réalisations, on lui dit juste ceci : vous avez été Ministre dans notre gouvernement, vous n’avez pas pu atteindre les objectifs qui vous ont été assignés, ni assumer et gérer la pression d’un Ministère, vous avez démissionnéLors des locales chez vous à Guèdièwaye, vous avez fuis vos responsabilités car vous n’étiez pas à la hauteur. Alors dite nous qui donnera les reines de ce pays à un leader tel que vous? Personne.

Laissez-nous travailler. Le moment venu, les 65 % de la population qui nous avait accordé leur confiance, déciderontde notre avenir en faisant le bilan de notre travail. Mais d’icilà, aller travailler chers opposants, pour participer au développement de notre pays que vous avez participé à appauvrir par une corruption sans mesure. Nous on n’a pas de temps des débats inutiles, sa nous retarde. Nous avons des promesses à tenir et des objectifs à atteindre pour un Sénégal Emergent.

 

CONVERGENCE DE LA JEUNESSE REPUBLICAINE DU DEPARTEMENT D’OUSSOUYE

 
Mercredi 23 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Djiba le 23/12/2015 19:34
Quand on occupe une place par clientèle politique on est obligé de traiter le diable pour le sain.............



Dans la même rubrique :